Propriétaire à Saly (Sénégal)

Réforme importante sur les titres fonciers
bien_565_0

A Saly, il était question de transformer les baux SAPCO en titres fonciers véritables (pleine propriété) contre xalis. Qu’en sera-t-il ? Attendons d’en savoir plus sur cette réforme et sur le devenir des terrains SAPCO.
Conseil des ministres – ACCÉLÉRATION DE LA MODERNISATION DES VILLES : Les permis d’occuper deviendront titres fonciers
Pour accélérer le processus de modernisation des villes et permettre aux citoyens de construire en toute légalité, le Chef de l’Etat a décidé hier, en réunion de Conseil des ministres, de transformer les permis d’occuper en titres fonciers, à des coûts sociaux*. Des répercussions sont attendues sur le prix de cession des maisons et le coût du loyer.
Le Président de la République s’est félicité des efforts accomplis dans la promotion de l’habitat urbain par le secteur privé qui adhère progressivement au concept « une famille, un toit » qui entre en droite ligne de la doctrine de l’Etat de faciliter à tous un logement au moindre coût.
Le Président de la République a réaffirmé sa ferme volonté de poursuivre dans cette voie de réponse à la demande sociale en facilitant l’accès à la terre en vue d’encourager au maximum la baisse des coûts de l’immobilier.
Le Chef de l’Etat a, à ce propos, engagé le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour que les terres soient accessibles aux promoteurs privés à des prix préférentiels en veillant à ce que ces baisses consenties par l’Etat soient répercutées sur les coûts de cession des maisons et sur les coûts des loyers.
Le Président de la République à, à ce sujet, informé le Conseil de la signature imminente d’un décret transformant les permis d’occuper en titres fonciers à des prix sociaux. Une telle mesure aura pour impact de permettre aux citoyens de pouvoir construire en toute légalité et en toute quiétude et d’accélérer le processus de modernisation de nos villes.
Tout en partageant l’impérieuse nécessité du respect scrupuleux des principes de bonne gouvernance et de transparence dans les procédures avec les partenaires au développement, les organisations de la société civile, les partis politiques et les citoyens, le Chef de l’Etat a rappelé avec force qu’il lui revient, en toute souveraineté, de définir et de mettre en œuvre le programme sur la base duquel il a été élu.
C’est dans le cadre de cette politique incitative que certaines terres du Sénégal sont cédées aux investisseurs aux tarifs relativement bas fixés par décret.
C’est en cela que le Chef de l’Etat a invité les détracteurs du mode de gestion du régime libéral à relativiser et à nuancer leur appréciation de la corruption au Sénégal.
Revenant sur l’importance primordiale qu’il attache à la lutte contre la corruption sous toutes ses formes, le Président de la République s’est d’ailleurs dit ouvert à une possibilité d’auto-saisine de la Commission Nationale de Lutte contre la Corruption, la Non Transparence et la Concussion à la seule condition que le système judiciaire, qui a toute la confiance du peuple, soit respecté dans ses prérogatives.

Vous aimerez aussi...