Sénégal: Revue de presse de ces derniers jours

Revue de presse:
presse
LE MATIN : « La grogne sociale à son paroxysme : le Sénégal sur  un volcan ». « Un imam plaide pour la généralisation de la révolte  des religieux » et « des syndicats se liguent pour défendre le  pouvoir d’achat ».

     —

     LE POPULAIRE : Face aux risques de généralisation de la révolte  des imams, « l’Etat recule ». « La baisse des factures de la SENELEC  (est) envisagée », avant de préciser que « vingt-quatre heures après  la visite des parlementaires dirigés par le professeur Iba Der  Thiam aux imams frondeurs, avant-hier (jeudi), le régime de Wade  lache du lest ».

     —

     LE SOLEIL : « Le Premier ministre reçoit les conclusions ». Le  journal gouvernemental indique qu’après le Forum sur la banlieue  qui s’est tenu les 17 et 18 novembre derniers, « le ministre de la  Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mamadou Lamine Keïta,  accompagné de Amadou Sy, président du FOBA et de trois de ses  camarades, ont remis hier (vendredi) au Premier ministre Cheikh  Hadjibou Soumaré, les conclusions de cette rencontre ».

     —

     WALFADJRI signale une action en justice contre les mutuelles de  crédit intentée par « le FNPJ (Fonds national de promotion de la  jeunesse) qui court après ses fonds ». Le procureur de la  République saisi depuis 2006 par la structure qui « accuse une dizaine  d’établissements de microcrédit de détournements de derniers  publics ».

     —

     WALF GRAND PLACE : « Youssou Ndour (grand musicien sénégalais)  sous la menace des islamistes ? » Youssou Ndour aurait été l’objet  de menaces pour blasphème, ici même au Sénégal, de la part  d’extrémistes musulmans outrés par l’album +Egypt+ chanté par la  star du showbiz pour monter un islam tolérant.

     —

     L’OBSERVATEUR annonce l’arrivée d’un « nouveau DG en pleine  zone  de turbulence » à Air Sénégal International. « Les Marocains posent  un acte majeur en installant un nouveau directeur général en la  personne de Fouad Boutayeb qui a officiellement pris fonction  depuis vendredi ».

     — 

 LE SOLEIL : Le Sénégal se qualifie au 1ers CHAN : Une éclaircie dans la grisaille. En match retour du dernier tour des  éliminatoires des premiers championnats d’Afrique des nations de  football disputé samedi au stade Demba Diop, le Sénégal a battu la Guinée par un but à zéro (but marqué par Alpha Oumar Sow à la 11e  pour le Sénégal) et s’est qualifié dans la série des tirs au but  (3-1).

     —

     LE SOLEIL : Droits de l’homme : 60 ans après, le bilan reste  mitigé. Le bilan des 60 ans de la Déclaration universelle des  droits de l’homme (Dudh) comporte des succès et des échecs. Un  résultat mitigé d’une déclaration menacée par de nouvelles  réalités. D’où la nécessité d’élargir encore le combat.

     —

     QUOTIDIEN : Le secteur du ciment au Sénégal : Attention à la  surcharge pondérale. S’il est une industrie au Sénégal qui  focalise beaucoup d’engouement chez les investisseurs, c’est bien  celle du ciment. Après les intentions manifestées en 2007 du  milliardaire nigérian Dangote d’injecter la bagatelle de 500  milliards de FCfa dans l’implantation d’une nouvelle cimenterie,  la société Xewell, elle, a déjà posé sa première pierre (mars  2008) pour le même projet. Seulement, le terrain est déjà « miné »  par une surcapacité qui risque de faire plus de tort que de bien.  

     —

     WALFADJRI : Les propos de l’ancien porte-parole du Pds Abdou  Fall sur les ondes de la Rfm ce dimanche sur l’affaire Macky Sall  (ex-président déchu de l’Assemblée) confirment ce que tout le  monde disait déjà : Que la Constitution et les institutions ont  été tripatouillées pour uniquement liquider l’ancien président de  l’Assemblée nationale. Et maintenant que le cas est réglé, Abdou  Fall suggère le retour au quinquennat pour les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale.

SUD QUOTIDIEN : Le Sénégal ne bénéficiera de prêt de 80  milliards de F Cfa de l’Agence française de Développement (AFD)  que s’il paie sa dette intérieure. C’est la révélation faite hier,  dans un communiqué, par l’Alliance des forces du progrès (Afp) de  Moustapha Niasse.  

     —  

     LE QUOTIDIEN : Les raisons du limogeage de Lat Soukabé Fall de  la direction de la Senelec pourraient se trouver dans ses vérités  sur les manquements de la Société et l’amertume de Doudou Wade.  Tout cela s’est passé, lundi dernier, lors de la rencontre entre  le ministre de l’Energie et les Imams de Guediawaye.   

     —  

     LE SOLEIL : Seydina Kane est nommé directeur général par  intérim de la Senelec par le Conseil d’administration de la société depuis  hier en remplacement de Lat Soukabé Fall. Le nouveau directeur a  eu à occuper plusieurs hautes responsabilités au sein de cette  entreprise. C’est donc, un homme du sérail qui est porté à la  direction de la Senelec.  

     —  

     LE MATIN : Lat Soukabé fall emporté par la marche ds imams de  Guédiawaye. algré les mesures p rises par l’Etat pour amortir le  coût élevé des factures d’électricité, les imams de Guédiawaye ont  décidé de maintenir leur position de ne pas payer leurs factures  d’électricité du mois d’octobre dernier jugées trop élevées. Comme  pour décrisper cette atmosphère « électrique », le conseil  d’Administration de la Senelec est passé à la vites
se supérieure  en limogeant son DG.

 LE SOLEIL : La 111e session du Conseil d’administration de  l’Agence pour la navigation et la sécurité aérienne en Afrique  (Asecna) s’est ouverte hier à Dakar. Une session marquée par un  « ancrage » du Sénégal dans cette institution panafricaine.

     —

     L’OBSERVATEUR : L’opposition sénégalaise, qui avait boycotté  les élections législatives et sénatoriales en 2007, entend cette  fois participer aux municipales, programmées pour le 22 mars 2009. Mieux, elle veut y aller en rangs serrés sous la bannière d’une large  coalition électorale, dénommée And Siggil Senegaal. En langue  wolof, cela signifie : « Ensemble pour relever la tête du Sénégal ».  

     —

     SUD QUOTIDIEN : La prochaine réunion du comité des ministres  des pays membres de l’Asecna va attirer l’attention des autorités  sénégalaises. Cette instance Qui chapote le Conseil  d’administration de l’agence régionale africaine va statuer sur,  entre autres questions, le refus manifesté par le Sénégal de  reverser les redevances de balisages de ses aéroports que gérait  l’Asecna.

     —

     FERLOO.COM : « La manipulation et la ruse constituent la panacée pour conjurer les périls ». C’est la conviction des membres du  bureau politique de l’Afp, faisant ainsi allusion « aux réunions et aux déclarations qui se succèdent ». Ils se désolent également du  fait que « des solutions ne soient pas apportées aux innombrables  maux des populations et du pays ».  

     —

     LE MATIN : Le Secrétaire général du Bloc pour le renforcement de la démocratie au Sénégal (Brds), parti créé en 2004, a rompu le  silence. Dans un entretien qu’il nous a accordé, le Pr El Hadj  Hamidou Diallo a, sans langue de bois, parlé de l’après-Wade. Pour M. Diallo, si Karim veut se présenter pour la succession de son  père, c’est parce qu’il est obligé de défendre un système dont il  est question de rendre pérenne pour se mettre à l’abri des  poursuites judiciaires.

LE SOLEIL : Un rapport intitulé « Touche pas à mon poisson »  réalisé par Actionaid a été publié avant-hier à Dakar. Sur la base d’enquêtes réalisées auprès de communautés de pêcheurs, le  document dénonce la surexploitation des produits halieutiques et  rejette la signature des Ape. C’est un cri d’alarme. Et la scène  est suffisamment illustrative pour attirer l’attention sur le  péril que subissent les ressources maritimes. L’importante prise  de poissons du chalutier en est aussi une autre preuve de la  capacité de pêche de ces navires.

     —

     LE POPULAIRE : « la dette intérieure » du Sénégal sera « soldée  entre lundi prochain et la première semaine de janvier ». Le  journal, qui semble se réjouir de cette nouvelle, souligne qu’il  s’agit là d’un « pari réussi ».

     — 

     LE QUOTIDIEN : « Le dossier du Sénégal est passé devant le  Conseil d’administration du FMI (NDRL : Fonds monétaire  international) », vendredi, et « 166 milliards de francs Cfa seront  libérés après demain ».

     —

     WALFADJRI : « Le futur coach des +Lions+ divise la tutelle et le CNF (NDRL : Comité de normalisation du football) ». « si du côté du  CNF, la tendance reste largement favorable à l’expertise étrangère, la tutelle milite pour l’expertise locale ».

Vous aimerez aussi...