Ciment: 100 milliards d’investissement

Le groupe industriel français VICAT a lancé ce vendredi à Rufisque (environ 20 km de Dakar), en présence du chef de l’Etat sénégalais Abdoulaye Wade, un projet d’investissement de 100 milliards de FCFA, qui va permettre à sa filiale locale SOCOCIM Industries, de produire 6 millions de tonnes de ciment par an à l’horizon 2009.


ciment
 "Le groupe VICAT a décidé d’investir au Sénégal plus de cent milliards de francs CFA entre 2007 et 2009", a notamment déclaré le président de la société, Jacques Merceron-Vicat, en présence du chef de l’Etat sénégalais.Selon le responsable français, ces investissements importants sont un signal fort et une incitation pour de futurs investisseurs qui souhaiteraient développer d’autres secteurs d’activités au Sénégal.Ces investissements devraient porter la production de SOCOCIM Industries à 6 millions de tonnes par an dans les prochaines années, contre 2 millions de tonnes actuellement, a-t-il souligné, précisant que le besoin du marché local est de 2,5 millions de tonnes par an."La cimentière sénégalaise aura ainsi la capacité de répondre pendant les prochaines années aux besoins du marché local et à ceux de la sous-région", a-t-il indiqué, avant de préciser qu’au-delà du développement de la capacité de production, le groupe avait aussi investi en construisant deux centrales électriques dont la dernière inaugurée par le président Wade a une capacité de 24 mégawatt.L’autre préoccupation du groupe est de moderniser ses équipements, avec l’installation de filtres à manches, pour supprimer les poussières aux cheminées "qui faisaient l’objet de beaucoup de récriminations de la part des populations riveraines de l’usine de production"."C’est pour moi une fierté devant cette audace et cette confiance placée au Sénégal par un des plus grands industriels qui projette au- delà de la satisfaction des besoins en ciment du Sénégal, à la satisfaction des besoins de la sous-région", a déclaré pour sa part le président Wade.

Le groupe SOCOCIM Industries, qui exporte du ciment vers le Mali, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée Bissau et la Guinée, prévoit en outre de renforcer sa présence dans ces pays.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Donc, la décision a été bien prise et pour nous, de simples particuliers, il ne reste qu’attendre le déroulement quoi qu’il en soit. Quand même nos réations nous restent

%d blogueurs aiment cette page :