NOUVEAUX TAXIS POUR L’AIBD

48 taxis neufs à des opérateurs de l’AIBD

Le ministre des Transports terrestres, Mansour Faye a remis mardi, à Thiès, les clefs de 48 taxis neufs à des opérateurs de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass, a appris l’APS.

M. Faye a profité de cette cérémonie qui a eu lieu dans les locaux de la société Seniran, sise à Thiès, pour procéder au lancement de l’opération d’acquisition de 2.000 taxis urbains.

« Il s’agit par cet acte de contribuer (davantage) à assurer la desserte de l’aéroport dans les meilleures conditions de confort et de sécurité », a expliqué le ministre.

La Mutuelle d’épargne et de crédit des transporteurs, la DER, la BNDE, partenaires financiers du projet et le CETUD, qui en assure le pilotage étaient aussi représentés à cette cérémonie aux côtés d’autorités coutumières, religieuses, entre autres acteurs.

Le ministre a rappelé qu’un système d’exploitation de taxis a été mis en place par des opérateurs formés et dotés de moyens de transport neufs. Ces opérateurs, dont ceux de l’ancien aéroport Léopold Sédar Senghor, ont été identifiés et organisés par le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD) autour de 20 GIE fédérés, accompagnés par SENIRAN, lors de l’ouverture de l’aéroport.

‘’Les 48 véhicules supplémentaires que nous injectons aujourd’hui dans le dispositif sont issus d’un projet financé conjointement par la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER), la Banque nationale de développement (BNDE) et la Mutuelle d’épargne et de crédit des transporteurs (MECTRANS), sous le pilotage du CETUD ». Ils viennent s’ajouter aux 213 taxis déjà renouvelés.

Ce projet vise à ‘’remplacer, à terme, le vieux parc de taxis de l’aéroport, dont il reste 256 unités par des véhicules neufs confortables, sécuritaires et respectueux de l’environnement’’.

Mansour Faye a salué les ‘’efforts importants’’ de Seniran auto, ‘’partenaire privilégié’’ de l’Etat du Sénégal dans le renouvellement des taxis urbains. La société automobile iranienne a mis en circulation ‘’près de 2000 taxis’’ depuis son installation à Thiès en 2006. Parmi ces véhicules, figurent 300 taxis hybrides assurant la desserte de l’AIBD.

Le gouvernement a œuvré activement pour la restructuration de cette entreprise, signant avec elle un nouveau protocole d’accord, a-t-il dit.

Il a annoncé la signature d’une convention entre Seniran auto et le CETUD, pour l’acquisition de 2.000 taxis urbains neufs montés au Sénégal, après cette cérémonie marquant, à ses yeux, une ‘’étape cruciale dans le processus de modernisation des services de transport routiers engagé par l’Etat du Sénégal’’.

Cette option vise à ‘’promouvoir une croissance économique inclusive et respectueuse de l’environnement’’, a-t-il dit, voyant dans le partenaire public privé, une ‘’formidable opportunité’’ pour l’accélération du renouveau du parc automobile sénégalais et d’industrialisation, en s’appuyant sur des mécanismes de financement innovants.

ADI/ASB/APS

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Tiens, voilà les Iraniens, maintenant, investisseurs de bagnoles au Sénégal ???
    J’ai bien peur que le proverbe : « On a les amis qu’on mérite » fasse ses preuves très vite au Sénégal, avec tous ces nouveaux amis Chinois, Russes, Turcs, Saoudiens, Iraniens… qui sont là que pour bouffer le gâteau en Afrique et qui sont de Grandes Démocraties respectueuses des Libertés et des Droits de l’Homme, comme tout le monde sait…
    Il y en a qui vont avoir mal au cul dans pas longtemps ! In chà Allah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :