QUINZAINE NATIONALE CONTRE LA CORRUPTION

Lutte Contre La Corruption Au Sénégal : L’ofnac procède demain jeudi au lancement de la Quinzaine nationale

La Quinzaine nationale de lutte contre la corruption sera lancée le jeudi 9 décembre prochain à Rufisque sur le thème : « Votre droit, votre rôle : dîtes non à la corruption ». Cet événement est initié par l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC).

Pour éradiquer le phénomène de la corruption qui gangrène le Sénégal, la Quinzaine nationale de lutte contre la corruption sera lancée le jeudi 9 décembre prochain à Rufisque sur le thème : « Votre droit, votre rôle : dîtes non à la corruption ».

Par le biais d’un communiqué, cette structure (ofnac), rappelle que le Sénégal, « conscient des effets négatifs de la corruption sur la croissance économique, la distribution des richesses, la justice et la cohésion sociale et dans l’optique de protection des droits économiques, sociaux et culturels, a entrepris des actions tendant à l’éradication de ce phénomène mondial auquel aucun pays ne peut prétendre s’affranchir totalement ».

Sur ce, l’OFNAC dit avoir procédé dès sa naissance à des modes d’action pour promouvoir des postures de veille, d’alerte et de rejet de la corruption dans tous les secteurs de la vie économique et sociale. D’après l’office « le passage d’une journée internationale de lutte contre la corruption à une quinzaine nationale en est une illustration parfaite ».

Le thème de l’édition 2021 s’explique, selon les Nations Unies, par « le fait que la corruption touche tous les domaines de la société », souligne-t-on dans le communiqué. Lit-on toujours dans le document que, « la prévention de la corruption permet de progresser vers les objectifs de développement durable, aide à protéger notre planète, crée des emplois, réalise l’égalité des sexes et garantit un accès plus large aux services essentiels tels que les soins de santé et l’éducation », note-t-on dans le document.

Ainsi, la célébration de cette journée est une opportunité majeure pour les organisations pour permettre la stratégie nationale de lutte contre la corruption, (SNLCC) 2020 -2024 au cœur de cette 5ème édition de la Quinzaine nationale. Cette SNLCC, officiellement lancée par le chef de l’État (…) vise à mettre en évidence, les engagements et les priorités du Sénégal dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la corruption avec l’implication de toutes les parties prenantes, sous la coordination de l’OFNAC.

Dans le même ordre d’idée, cette Stratégie « établit également un cadre dans lequel notre pays définit ses objectifs en matière de prévention et de lutte contre la corruption, indique le communiqué.

En outre, il est souligné dans la note que, « la Quinzaine nationale 2021 constitue donc un moment fort de combinaison de ces deux actions à travers l’organisation d’activités diversifiées de communication voire de sensibilisation de masse sur le rejet systématique de la corruption mais également un moment de réflexion et d’échanges inclusif et participatif pour l’atteinte des objectifs de la SNLCC à l’horizon 2024 ».

Cependant, l’objectif global de la 5ème édition de la Quinzaine nationale « consiste, à travers un maillage territorial, à organiser diverses activités de sensibilisation et communication autour du thème de la présente journée internationale ainsi que des actions de vulgarisation sur les grands principes de la SNLCC 2020 – 2024 ».

Pour atteindre l’objectif, il s’agira de démultiplier les campagnes de sensibilisation et d’information sur les méfaits de la corruption, sur l’OFNAC et la SNLCC, d’appuyer des manifestations pertinentes et délocalisées initiées par des acteurs et des partenaires de la lutte contre la corruption et contribuer à développer, auprès des populations cibles, une culture de veille, d’alerte et de rejet de la corruption.

La Quinzaine nationale de lutte contre la corruption 2021 se déroulera ainsi sous un format hybride combinant le présentiel et le virtuel. Elle sera également marquée par diverses activités multiformes prenant en compte la stratégie du « faire avec » impliquant des volontaires de l’OFNAC ainsi que de potentiels relais et personnes-ressources œuvrant dans la lutte contre la corruption.

Selon les organisateurs, « ce sera également un moment de grande communication dans les médias et les réseaux sociaux dédiés ».

Pape Ismaïla CAMARA/lactuacho.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. sarabanding dit :

    Rien compris….un tas de mots mis bout à bout qui font au final des phrases incompréhensibles. ! Quoi qu’il en soit, y’a du taf !!!

  2. Le chaman dit :

    Rien de concret, du blablabla, comme d’habitude. Sensibiliser les populations, mais pourquoi faire, qui alerter ? Chacun de nous connaît, subit la corruption, et le résultat de la corruption s’étale, lorsqu’un conseiller, un employé des impôts, un gendarme, un ministre ou un maire, étale sa richesse sans commune mesure avec ses revenus résultant de son salaire, et puis, je viens de lire que les ministres en partance vers la sortie, veulent racheter leurs voitures de fonction pour 5 millions, quand celle-ci valent 60 à 100 millions la bête,. L’OFNAC au ordres du gouvernement, ne va pas faire des intincelles dans cette juste lutte qui cangrène ce pays,
    Et ne regardons pas ailleurs avec des considérations hasardeuses, il ne faut pas que l’arbre cache la forêt.

  3. glock dit :

    S’ils veulent du concret c’est simple : il y a deux vautours déguisés en gendarme prés du Auchan entre Saly et Ngaparou, des cas d’école en matière de corruption, facile à démasquer … il n’y a plus qu’à …

  4. Le chaman dit :

    Les 2 vautours ou mangé-mille sont des policiers de la brigade de saly, pour m’y être fait arrêté plusieurs fois, je n’ai jamais été confronté à une demande, même déguisée, pour un petit billet, et il y en a même un qui m’a récupéré ma carte grise, qu’un autre de ses collègues m’avait soustrait au point du musée Quelkome.

  5. Gourgui dit :

    Mort de rire… il faudrait déjà commencer à la tête de l’état… et continuer avec tous les sous fifres…

  6. issa gibb dit :

    Un texte sans tête, ni queue : Un exemple parfait de la Langue de Bois au sujet de la corruption au Sénégal, du flan, du vent…
    Avec aucun exemple de corruption dénoncé clairement, même si les cas de corruption sont devenus le Sport National du Sénégal, le racket policier sur les routes en tête…
    Quand à l’OFNAC : Elle a servi à éliminer et emprisonner les opposants principaux à Macky Sall, K. Wade et K. Sall à l’époque…
    Aujourd’hui, l’OFNAC n’est plus qu’une coquille vide, sans plus aucun pouvoir, aux ordres de Macky Sall jusqu’à faire innocenter Aliou Sall, le frère du gros patapouf-pdt dans l’affaire Petro-Tim…
    Maintenant Macky Sall occupe l’OFNAC avec cette quinzaine de lutte contre la corruption à la con, pour faire croire qu’il lutte contre la corruption au Sénégal et pour enfumer les accusateurs internationaux de la corruption endémique au Sénégal…
    Mais, ce cirque ne trompe personne : La corruption reste toujours en pleine pratique au Sénégal !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :