QUID DES PÊCHEURS ARTISANAUX ?

Accord avec l’Ue : Le Sénégal permet à l’Europe de pêcher des tonnes de poissons dans ses eaux

Le Parlement européen (PE) a approuvé à Bruxelles le renouvellement de l’accord de pêche entre l’Union européenne (UE) et le Sénégal, qui permet aux navires de l’Union, entre autres, d’accéder aux eaux sénégalaises.
Le 1er octobre 2020, après avis favorable de la commission du développement et de la commission des budgets, la commission de la pêche (PECH) a recommandé que le Parlement européen approuve la conclusion du protocole et adopté une proposition de résolution non législative, renseigne, europarl.europa.eu, visité par Senego.
La teneur du nouveau…
Le renouvellement pour une période de cinq ans du protocole de pêche avec le Sénégal a été approuvé par 524 voix pour, 47 contre et 115 abstentions, confirme radiogeice.sapo.pt.
Le protocole prévoit des possibilités de pêche au thon pour 28 thoniers senneurs congélateurs, 10 canneurs et 5 palangriers espagnols, portugais et français (10 000 tonnes par an) et des possibilités de pêche au merlu pour deux chalutiers espagnols (1 750 tonnes par an).
L’UE versera à Dakar 1,7 million d’euros, dont 800 000 euros pour l’accès aux eaux sénégalaises.
…Protocole de 5 ans et…
Les 900 000 euros restants permettront d’aider le secteur sénégalais de la pêche à améliorer le contrôle des captures, à développer la recherche et la collecte de données sur la pêche et à fournir une certification sanitaire pour les produits de la pêche.
…Soutien à la lutte du Sénégal contre la pêche illégale
Les députés ont également adopté une résolution de suivi (583 voix pour, 43 contre et 60 abstentions), qui recommande plusieurs priorités pour le soutien sectoriel, telles que la modernisation du contrôle des pêches par la mise à jour du suivi par satellite des navires de pêche et l’utilisation de journaux de bord électroniques, le soutien à la lutte du Sénégal contre la pêche illégale par un contrôle plus strict des navires dans le port de Dakar, et le développement des capacités scientifiques et de la collecte de données.
Contexte des négociations
C’est avec le Sénégal, en 1979, que l’Union a conclu son premier accord de pêche bilatéral. Cet accord mixte a été appliqué jusqu’en 2006, au moyen d’une série de protocoles offrant aux navires de l’Union la possibilité d’accéder à une grande variété de ressources halieutiques. En 2014, il a été transformé en accord thonier, avec un volet relatif aux poissons démersaux (merlu noir), conclu pour cinq ans et tacitement reconductible. Cet accord, qui est actuellement en vigueur, était accompagné d’un protocole qui a expiré le 19 novembre 2019. L’accord de pêche avec le Sénégal
constitue un élément central du réseau d’accords conclus par l’Union en Afrique de l’Ouest, qui s’étend aux États voisins de la Mauritanie, du Cabo Verde, de la Gambie et de la Guinée-Bissau.
Mangoné KA/senego.com

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Yvesbzh dit :

    «  MERLU NOIR « 
    Il ne faut pas prendre les gens pour plus Cons qu’ils ne le sont.
    « MERLU NOIR «  Pollachius Virens ,dit lieu noir ,espèce péchée au chalut en atlantique Nord à plus de 300 m de fonds ,introuvable au Sénégal, à moins que l’émigration se fasse en sens contraire,et ce depuis peu …
    Utilisé dans les années 70/80 par les Allemands pour le substituer au Saumon,après transformation et teinture etc etc avant l’arrivée du saumon d’élevage

    • Stephane dit :

      J’en ai trouvé une fois sur la plage de yoff , je l’ai acheté pour faire une godaille mais rien à voir avec notre merlu une chair beaucoup moins ferme, c’est vrai que c’est très rare de pécher du merlu au large des cotes Sénégalaise

      • Yvesbzh dit :

        Ne pas confondre » Merlus » Merluccius Merluccius , et « Lieu Noir 
        Pollachius Virens
        Ce ne sont pas du tout les mêmes espèces,beaucoup de restaurateurs et certains poissonniers , certaines grandes maisons , appellent le lieu noir ,aussi colin et n’hésitent pas à faire passer l’un pour l’autre,ce qui ne pose aucun problème pour
        les profanes. Et surtout pour Mais ce sont des espèces totalement différentes.
        Le merlu Sénégalais « merluccius Senegalensis »est né espèce quasi autochtone née de l’imagination locale
        Il en va de même pour ce que l’on appelle ici localement la lotte
        Qui n’est en fait que du « perroquet « et non pas de la vraie lotte
        «  lophius piscatorius »
        La seule ressemblance est un peu la texture de la chair

        • Stephane dit :

          Le Tétraodon des cotes Sénégalaise appelé communément Lotte ou Perroquet mais qui ne fait partie d’aucune de ces familles le perroquet est un poisson multicolore très prisé des Polynésiens et que l’on trouve de temps en temps sur les marchés Sénégalais

  2. Stephane dit :

    J’en ai trouvé une fois sur la plage de yoff , je l’ai acheté pour faire une godaille mais rien à voir avec notre merlu une chair beaucoup moins ferme, c’est vrai que c’est très rare de pécher du merlu au large des cotes Sénégalaise

  3. Ndiaye dit :

    1) Stopper tous les accords de peches internationaux.
    2)Faire monter en puissance nos pécheurs piroguiers en les équipant par G.I.E de petits chalutiers des hautes mers en lieu et place des pirogues? comme cela ce fait ailleurs.
    3) Mettre en place sur du long terme une mini industrie de montage de chalutiers

    c’est cela de l’ambition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :