LA SOMONE

La réserve de Somone, le deuxième nid des oiseaux au Sénégal

La célébration des 20 années de la Réserve naturelle d’intérêt communautaire de la Somone (Rnits) a donné lieu à une série d’activités organisées comme un tournoi de football. L’enjeu, c’est de préserver ce site classé deuxième au Sénégal en termes de nidification des oiseaux.
La Réserve naturelle d’intérêt communautaire de la Somone (Rnits) a été créée en 1999 par des femmes qui voulaient préserver cet espace vital. Cette réserve est le deuxième site nidification des oiseaux au Sénégal après le Parc du Djoud selon le maire de Somone, Boucar Sadji. ( ndlr: oublié le delta du Sine Saloum… ) La sensibilisation à travers le football marque le point de départ de beaucoup d’actions en faveur de cette réserve à cheval sur les communes de Sindia et Somone et qui polarise les villages de Guéréo, Thiafoura, Sorokhasap et de Somone. Des localités dont les jeunes ont disputé un tournoi de football à travers lequel le Comité de gestion a voulu que «le message puisse passer et que la Réserve puisse être comprise, pour ses défis, sa valorisation, de toute la population concernée par son avenir et surtout, la jeunesse», a indiqué son conservateur, le Commandant Mamadou Dia. Pour lui, les défis qui se posent pour la pérennisation de la Réserve sont énormes et leur appropriation par les jeunes devrait aider à la préservation.
Mobiliser davantage les populations
Saliou Mbodj, président du Comité de gestion, s’est félicité de la mobilisation des jeunes des quatre villages autour de l’activité sportive. Il a rappelé que le premier but de la manifestation était «de mobiliser davantage les populations sur l’importance de la Réserve. C’est un acte citoyen que de la préserver. Nous invitons les populations à œuvrer pour la salubrité de ce lieu». M. Mbodj a estimé que le tournoi a été une tribune pour expliquer aux populations l’importance capitale de la lagune sur leur vie. Il a rappelé que la lagune est reconnue sur le plan international comme un site Ramsar d’importance internationale. «Nous lançons un appel pour qu’elle soit davantage préservée des empiètements mais aussi de certaines pratiques non conformes à la politique de préservation des sites naturels. Cela, afin de consolider notre position de site classé au patrimoine de l’Unesco», a-t-il déclaré.Les autorités des communes polarisées ont compris la nécessité, pour les populations, de s’impliquer dans la gestion de la Réserve. Boucar Sadji, maire de la Somone a rappelé que les débuts de ce processus d’érection en réserve communautaire ont été difficiles mais les populations y ont cru.
Pour lui, le souci des conservateurs n’est plus d’amener les populations à comprendre la nécessité de protéger cet écosystème; «parce que tout le monde a intégré cette nécessité. Maintenant, il faut consolider les acquis et cela nécessite que l’on redouble d’effort pour que la Réserve soit un écosystème pérenne dans l’intérêt des populations». Il a réitéré l’accompagnement des autorités dans les actions de préservation. Le tournoi a été remporté par Thiafoura aux dépens de Guéréo (2-1).
Ousseynou POUYE/lesoleil.sn

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. sissie dit :

    Bravo les jeunes sportifs, il faut sauver la lagune, merci pour votre implication. Et super que les villages s’unissent pour sa sauvegarde.

  2. Mais à côté de cela le gouvernement a déclassé les terrains de la Lagune de de bien public maritime de l état en bien privé afin de pouvoir le vendre des promoteurs

    • DNR dit :

      Exact. Comme toujours au Senegal les soit disantes personnalités se gaussent et s’abreuvent de discours. Il a fait quoi le maire de Somone pour empêcher la declassification d’une partie de la lagune? Rien car ça sert ses intérêts. Et je ne vous parle même pas des avions. Dont la piste d’atterrissage a été orientée pile poil vers cette lagune. Comme ça tous les oiseaux (vous savez’ ceux qu’ils faut impérativement protéger) et bien ces oiseaux là profitent pleinement de la rotation des avions. Tout ça pour des intérêts Supérieurs!! Et au mépris total des paillotes installées sur la lagune qui font tellement le charme de cet endroit. Alors Mr le Maire, vos beaux discourt…..

  3. jean-marie dupart dit :

    la Somone deuxième lieu de nidification du Sénégal ? Ils comptent quoi ? Les oiseaux ou les touristes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :