RISQUE DE DÉLESTAGES

Dette de 247 milliards de l’État : La Senelec avertit sur un retour des délestages

La santé financière de la Senelec est particulièrement préoccupante à cause de l’ardoise de 247 milliards de Fcfa que lui doit l’État. Selon L’As, cette dette a fini de plonger la société chargée de la fourniture d’électricité dans une situation catastrophique.
La preuve, elle peine à s’approvisionner normalement et régulièrement en fuel pour ses centrales. Et, pour couronner le tout, la Senelec doit 50 milliards de Fcfa à la Société africaine de raffinage (Sar) qui fournit du fuel aux producteurs indépendants d’électricité.
La situation est tellement grave que le Secrétaire général de la Société nationale d’électricité (Senelec), Habib Aïdara, est monté au créneau pour tirer la sonnette d’alarme et avertir les autorités : «Si elles ne réagissent pas rapidement, les longs délestages vont revenir dès la semaine prochaine».
senenews.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. rico dit :

    Ah, ben ceusses qui sont « climatés » vont avoir chaud.
    Vous avez aimé la clim, vois allez aimer le groupe au fuel qui pue et qui fait du bruit.

  2. le chaman dit :

    Toutes ces affaires de dettes de l’état du Sénégal à l’encontre de la SDE, de la Sénélec, des entreprises de BTP, des écoles et collèges, des hôpitaux ect ect, nous amène à constater que les caisses de l’état sont vides. Qu’il ne peux plus faire face à ses engagements et responsabilités.
    C’est qui ne l’empêche pas de mener (l’état) un train de vie somptueux, d’offrir des voyages gratuits pour la Mecque, d’acheter des voitures hors de prix, la liste est longue.
    Allez Monsieur le Président, continuer d’aller baiser les babouches des grands Marabouts de Toubab, afin que les prières fassent tomber les Cfa du ciel.
    A propos, encore 2 Tabaski au Sénégal. Ils sont toujours pas foutu de voir le croissant lunaire de la même façon. Et ils regardent ça de la terrasse de la Télévision publique d’une République Laïque au service d’une religion.
    Ce pays est désespérant.

  3. Pdp dit :

    C était déjà une habitude sous Wade, Macky est arrivé en criant haut et fort qu il serait différent. Je constate que comme pour Wade en deuxième mandat, Macky ne semble plus penser Sénegal mais moi personnel! Nos dirigeants ne sont pas des anges mais en Afrique ils sont franchement imbuvables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :