TOHU BOHU A St LOUIS

Alcool, prostitution, tapages nocturnes, agressions … : les populations de l’île Nord de Saint-Louis montent au créneau

Les populations de LODDO sont très en colère. En point de presse, samedi, elles ont dénoncé samedi la débauche qui tourmente leur quartier. L’alcool bon marché dénommé « Jakarta » fait des ravages dans cette localité où une vingtaine de jeunes ont été emportés par son usage.
Indignés, les habitants se sont regroupés autour d’un collectif pour mettre un terme à la prolifération des lieux de vente du « Sangara » et la détérioration des valeurs qu’ils engendrent. Pour une première étape de leur croisade, ils ont lancé une pétition pour alerter ls autorités et l’opinion.
« LODO était un sanctuaire de bonne moralité, d’éducation et de spiritualité. De grands dignitaires religieux dont Serigne Mamoume NDIAYE, Serigne Madior Goumba CISSÉ, Serigne Baye MBAYE y ont vu le jour. C’est le quartier qui abrite également la Zawiyya Seydi El Hadj Malick SY et la grande mosquée. Aujourd’hui, il est rempli de bars, de dépôts et débits d’alcool », dénonce Makhtar GAYE, le président du collectif.
« Toutes les souillures de Saint-Louis se font, ici. Nous ne pouvons plus l’accepter », a-t-il crié. « Notre quartier est en danger. Nos familles aussi. L’avenir des jeunes est hypothéqué par les nombreux débits de boisson alcoolisée installés entre nos concessions », révèle M. GAYE.
« On ne peut plus dormir tranquillement la nuit à cause du tapage et des altercations. Lorsqu’on se réveille, ce sont des canettes et sachets vides de liqueurs que l’on aperçoit partout. C’est insupportable », a-t-il dit.
ndarinfo.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *