SÉGOLÈNE ROYAL ET LES BIENS CULTURELS DU SÉNÉGAL

Le Sénégal réunit « les conditions » d’un rapatriement de ses biens culturels

L’inauguration récente du Musée des civilisations noires de Dakar permet au Sénégal de réunir ’’toutes les conditions’’ d’un rapatriement de ses biens culturels se trouvant en France, a indiqué vendredi, Ségolène Royale, ancienne ministre française de l’Environnement.
« Toutes les conditions sont réunies pour que vous puissiez récupérer les œuvres qui vous appartiennent, et je ferais un rapport à mon retour au président de la République pour lui dire que j’ai vu ce musée et de l’exceptionnalité des équipes qui sont à la tête de ce musée, tout est là », a-t-elle déclaré à des journalistes à la fin d’une visite au Musée des civilisations noires.
En mars dernier, le président français Emmanuel Macron avait commis deux experts pour déterminer les conditions et modalités de restitution du patrimoine culturel africain gardé en France.
L’historienne d’art, Bénédicte Savoy, membre du Collège de France et l’économiste et écrivain sénégalais, Felwine Sarr de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (nord), ont dans leur rapport proposé une évolution de la législation française pour permettre de restituer aux Etats demandeurs des milliers d’œuvres d’art.
« Le président Macron s’est engagé à être exemplaire sur ce mouvement de restitution pour montrer l’exemple aux pays qui détiennent des œuvres africaines qui doivent revenir en Afrique chaque fois que les lieux pourront accueillir en toute sécurité et dans les meilleurs conditions de conservation ces œuvres exceptionnelles et c’est le cas ici (au Musée des civilisations noires) », a expliqué Ségolène Royale.
« La France sera à l’avant-garde de la restitution des œuvres qui vous appartiennent’’, a-t-elle écrit ainsi sur le livre d’or, soulignant que « la culture est l’essence de l’humanité et le continent africain est son berceau ».
Mme Royale, en visite à Dakar pour participer à la troisième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique, a souligné que dans le Musée des civilisations noires, « il y a la démonstration que l’Afrique est le berceau de l’Humanité notamment par « Toumaï » mais par « Lucie ».
« La culture est un élément majeur des identités et même du développement économique », a soutenu l’ambassadrice des Pôles Arctiques et Antarctiques, saluant « le dialogue entre la culture traditionnelle, ancestrale, multimillénaire et l’art contemporain », à l’occasion de l’exposition inaugurale du MCN.
Mme Royale, également présidente de la Conférence des parties des nations unies « COP21 », s’est réjouie de la présence des femmes souvent oubliées dans les musées.
« Elles sont là à la fois dans leur histoire avec les portraits de femmes combattantes et dans leur expressions spécifique et notamment avec les tissus, une expression artistique extraordinaire en Afrique », a-t-elle affirmé.
L’ex-candidate à l’élection présidentielle française estime que le MCN peut « développer le tourisme culturel » et peut être aussi « un pôle de développement culturel très important » en attirant les visiteurs.
Pour le ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly, la visite de Ségolène Royale a une « signification particulière », ajoutant : « nous avons besoin en ce moment où le musée est ouvert au public, de visites de cette dimension qui seraient importantes pour nous à l’extérieur ».
« Vous sauriez très bien parler du MCN parce que vous avez une âme culturelle, quelque part cela nous permettra de savoir que nous avons une ambassadrice, car malheureusement nous avons à convaincre que nous sommes capable de faire des musées ici en Afrique, de les entretenir (…) », a dit le ministre.
Ségolène Royale se rendra ce vendredi au studio « Sankara » du chanteur Didier Awadi, à la Maison des cultures urbaines d’Ouata, un quartier de Dakar où elle est née.
Elle visitera ensuite la maison du sculpteur Ousmane Sow, transformée en musée et le centre culturel Blaise Senghor pour un spectacle de théâtre.
FKS/ASB/AKS/APS

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Beatrice BRUN dit :

    Que madame Royal s’occupe d’empêcher les massacres de Phoques au pôle Arctique, si elle en est capable….
    Et c’est encore le contribuable Français qui lui paye son séjour au Sénégal !!!!!!

    Une personne comme Monsieur Groux musée Mahicao aux Îles du Saloum, qui vit au Sénégal, imprégné de l’ Histoire et de la Culture du SENEGAL, apporterait une réelle valeur ajoutée au MCN.
    Béatrice BRUN

    • GROUX dit :

      Merci Madame pour vos encouragements. Mon modeste musée remporte un succès total, tant auprès des touristes de passage que des sénégalais de souche et de la dispora ou des expatriés. Réalisé avec des moyens limités, avec peu de frais d’entretien, il retrace et restitue la grandeur de l’histoire et des cultures passées de toute l’Afrique de l’Ouest. Au delà des querelles byzantines sur la restitution, n’est-ce pas là la finalité ?

  2. Galips dit :

    Ce sont ces parasites du système politique français,et ils sont nombreux, qui exaspèrent les contribuables .

  3. stephane dit :

    Un reel réchauffement climatique ,on aperçoit la dinde du Poitou au pole nord

  4. Beatrice BRUN dit :

    Madame Royal, au statut hélas, encore privilégié, qui nous coûte un pognon « de dingue »….. vient faire son petit tour au Senegal.
    Pour justifier son honereux déplacement, elle devra se fendre d’un rapport de circonstance….. sur la restitution des biens Culturels du Sénégal.
    Cette femme, qu’à t elle apporte sur ses deniers Personnels, au Pays du Sénégal, durant toute sa vie d’ ENTRETENUE , par la République Française, …… c’est à dire, nos impôts ? Madame Royal est un non sujet.
    Ont ils pris conscience en France, avec le mouvement qui perdure des GJ, que l’on veut se debarrasser, de tous ces « parasites, » et le mot est Juste…….
    ————————————–
    J’en profite pour saluer l’action du Colonel Abdoulaye DIOP, Directeur des Parcs Nationaux du Senegal, pour ses actions efficaces en faveur du parc de Djioudj.

  5. Galips dit :

    Force est de reconnaître les talents de magicien de Monsieur Macron qui a transformé une dinde du Poitou en Reine des Neiges.

  6. trevidic dit :

    Bonjour,
    Cela fait du bien de rire .!…
    avec amertume de constater l’évaporation de nos deniers par la promotion « voltaire ».

  7. GROUX dit :

    Madame Royale ferait bien de s’adresser à des spécialistes avant de dire n’importe quoi : elle constaterait que quelques statues présentes au MCN (prétées ou acquises ?) font rire tous les spécialistes en France qui les classent dans la catégorie « Marché aux Puces de Montreuil ». Triste réalité. Discours de politicards dont je conviens qu’il est grand temps de se débarasser. Madame Royale dont la Région est associée à la Région de Fatick au Sénégal vient prendre ses vacances chaque année au soleil, au frais du contribuable. Il faut bien qu’elle se fende de quelque idiotie pour marquer son passage, faute de faire quelque chose de concret et d’utile. Ce n’est certainement pas avec de telles déclarations que l’on va aider le Sénégal et les autres pays d’Afrique à reconquérir leur passé, dans tout ce qu’il contient de grandeur et de culture. Des mots creux de politiciens en manque d’inspiration, quelle tristesse !

  8. Beatrice BRUN dit :

    Je pense que la Diaspora Senegalaise, les Binationaux, les résidents Sénégalais, qui suivent de très près, le mouvement des GJ ne sont dupes de rien, ni de personne.
    De tous ces politicards,de tous ces responsables d’agences, qui doublonnent les élus, plus personne n’en veut, en France.

    Alors madame Royal, comme son patron, monsieur Macron, qui ont un réel « mépris du tactile chez le Pauvre, »…… (expression géniale d’Isabelle Adjani) on les ignore, et on continue notre bout de chemin dans les causes qui nous sont chères et qui, comme le dit justement Souleymane Bachir Diagne, « réunissent du COMMUN »

    Merci à vous Monsieur GROUX.
    Béatrice BRUN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :