LE SÉNÉGAL A DÉJÀ TROUVE 41% DE SON FINANCEMENT

Groupe Consultatif de Paris: La somme faramineuse touchée par Macky Sall de la BAD

La Banque africaine de développement (Bad) a été la première institution à consentir un financement pour la 2e phase du Plan Sénégal émergent (Pse).
Dans une allocution, le vice-président de la Banque, Akinwumi Adesina, a annoncé que son institution a décidé de consentir un financement de 1158 milliards, soit 41% du montant sollicité par le Sénégal. Elle a également décidé de débloquer une somme de 200 milliards pour financer des projets du secteur privé, soit au total 1358 milliards.
Il faut dire que les partenaires traditionnels de l’Etat du Sénégal sont presque tous présents au siège de la Banque mondiale.
La Banque mondiale, le Fonds monétaire international (Fmi), la Banque ouest-africaine de développement (Boad), la Banque africaine de développement (Bad), la Banque islamique de développement (Bid), le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), le Japon, la Chine, la France… sont tous présents.
Cette présence massive de bailleurs est, en partie, le résultat du «road show» effectué par le ministre des Finances et ses collaborateurs au cours de ces dernières semaines. Amadou Bâ avait sillonné le monde à la rencontre des partenaires financiers sénégalais. Le périple l’avait conduit en France, en Arabie Saoudite.
senenews.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *