MAFIA A L’UNIVERSITÉ

Mafia à l’Ucad : La chambre vendue à 300 mille, le lit à 50 mille fcfa

Le système d’attribution des chambres à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) ne serait pas démocratique, basé sur des critères objectifs, d’excellence. Pour disposer d’une chambre, il faut mettre la main à la poche, selon des sources du journal Les Échos.
Ces dernières affirment qu’un réseau de «truands rusés» établi dans le campus universitaire propose des chambres à 300 mille francs Cfa l’unité et le lit à 50 mille.
Les étudiants se constituent en groupe de six pour s’offrir une chambre ; chacun donnant le prix d’un lit pour avoir la possibilité de se loger avec cinq de ses camarades dans la même pièce.
Le journal renseigne que d’anciens étudiants seraient au cœur de cette mafia. Et que leurs cadets exigent aujourd’hui une enquête.
Seneweb

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. issa gibb dit :

    Une mafia d’anciens étudiants qui exploitent et rackettent les plus jeunes étudiants à l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar ??? Mais vraiment, quelle surprise dans ce haut lieu de l’intélligencia Africaine , ces intellectuellement supérieurs, chanceux de faire des études au Sénégal ??? D’où sont sortis, 2 Présidents du Sénégal (A. Diouf et M. Sall), 1 Président malien (Keita) et tant de ministres et d’intellectuels africains ???

    On est, pas très loin du « caillassage » ou « cailloutage » du Président Macky Sall par les étudiants de cette Université pour manque de moyens en 2012 et les règlements de compte à coups de machettes entre les étudiants d’obédiences confrériques pour avoir la suprématie dans les Conseils d’étudiants de l’Université…
    Nous voilà, 6 ans après, dans le racket aux chambres pour les étudiants, comme dans une continuité de la connerie humaine au lieu d’appendre et sortir le pays, de son sort misérable de pauvres analphabètes et d’ignorants ignares…

    La faute à qui : La mafia des anciens étudiants racketteurs cités ??? La corruption endémique des dirigeants politiques qui sert d’exemple ??? Une autre manière de la mafia maraboutique pour faire de l’argent, autre que la mendicité forcée des enfants talibés, par l’intermédiaire de leurs progénitures estudiantines à rien foutre et gouverner les conseils d’étudiants jusqu’aux rackets des autres étudiants ??? Ou le Recteur actuel de l’Université Cheikh Anta Diop, en la personne de Ibrahima Thioub qui n’a rien vu, rien entendu et rien su, à la ramasse ??? What’s the question ???

    Pour info, Ibrahima Thioub, actuel Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar, en poste depuis 2014, est un professeur universitaire reconnu… Directeur de l’Institut interdisciplinaire Virtuel des Hautes Etudes sur les Esclavages et les Traites (IVHEET) en 2007… Membre du Comité Pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CPMHE) au quai Branly à Paris en 2011… Fondateur du Centre Africain de Recherches sur les Traites et les Esclavages (CARTE) au département de son Université en 2014…
    Et le mec bardé de diplômes et de titres, ce grand universitaire respecté, en recherche permanente de plus de renommée pour faire du fric sur des sujets du passé comme les esclavages et les traites… Ne sait pas que les jeunes étudiants, sont exploités, rackettés, esclaves des anciens dans son Université ???? Chercher l’erreur !

  2. amy dit :

    Diable; trois cent mille la chambre!!!!!!!!!!!!!!!!!!Plus cher qu’en France

    vite, vite créons une commission pour se saisir de ce problème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :