TABASKI A DEUX TEMPS…

La coordination des musulmans de Dakar fête la Tabaski le 24 septembre
5961270-8885838.jpg
La communauté musulmane du Sénégal est en passe de fêter dans la division, l’Aid el Kebir (Tabaski). C’est comme si le disait le chanteur ivoirien, Alpha Blondy, les musulmans ont décidé de ne jamais fêter la Korité et la Tabaski dans l’unité.
Déjà la coordination des musulmans de Dakar annonce la fête de l’Aid el Kabir pour le 24 septembre prochain avant même que la commission nationale de concertation et d’observation du croissant lunaire ne se réussisse aujourd’hui.
En tout cas, la coordination des musulmans de Dakar soutient que le croissant lunaire n’a pas été observé hier au Sénégal et dans la sous région et par conséquent le mercredi 23 septembre sera le jour de Arafat et le lendemain la Tabaski.
La commission nationale de concertation et d’observation du croissant lunaire va à son tour fixer la date de l’Aid el Kabir aujourd’hui à l’issue de leur rencontre.
Senedirect

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. babacar revient dit :

    Cérémonial & abomination ancestrale !
    quel joie d’égorger une pauvre bête pour une cérémonie religieuse d’un autre temps , mais il faudra encore des siècles pour que cela cesse !

  2. déhelle.debelval dit :

    La question de l’animal : bon, alors … j’y passe quel jour, le 23 ou le 24 ?

  3. issa gibb dit :

    Chaque année, les dates de la Korité et de la Tabaski tournent au ridicule. Nos grands savants religieux n’arrivent plus à s’entendre sur les dates de ces fêtes. C’est un jeu d’autorité entre eux. Chacun tire la couverture à soi pour savoir quand manger un morceau de mouton, çà tourne à la connerie. Par contre, les prix des moutons tournent à l’escroquerie. L’imam de mon quartier enfonce le clou en me disant que je dois à tout prix tuer le mouton, en vendant mes meubles, mon frigo et ma télé, s’il le faut. Je lui ai répondu que je pouvais lui vendre ma femme, si il voulait. Depuis cette absurdité, je considère qu’une personne qui se présente comme un intermédiaire entre Dieu et les hommes est un escroc. Je n’accepte plus aucune soumission à ces religieux arriérés et j’égorge mon poulet moins cher qu’un mouton. Je me régales en faisant honneur à Dieu. Je me demande aussi, si les milliers d’enfants talibés, esclaves dans les daaras ont le droit, à leur morceau de mouton. Ne les oubliez pas, si vous les veuillez, faites leur manger un peu de mouton ou de poulet. Mais, ne leur donner surtout pas d’argent. Il faut stopper le système de la mendicité. Au Sénégal, l’aumône, n’est plus un des 5 piliers de l’Islam. C’est Enrichissement Esclavagiste Maraboutique. Le E.E.M.F des pourris, exploiteurs et trafiquants d’enfants.
    Bonne Tabaski à vous tous, avec ou sans mouton. Il suffit de ne plus suivre la coutume, pour que çà s’arrête. C’est le libre choix, personne n’impose rien à personne. Le cirque religieux, je m’en tape et pourtant je suis protégé de Dieu.

  4. babacar revient dit :

    Bravo Mr Issa , plein de lucidité et tellement vrai !

%d blogueurs aiment cette page :