Démission du ministre Macky Gakou

le ministre du Commerce et de l’Industrie Macky Gakou démissionne

Malick Gakou aurait quitté le gouvernement, suite à des divergence avec Abdoul Mbaye, le Premier ministre 

000_Par7309479_0.jpg

Malick Gakou a démissionné de son poste de ministre du Commerce, de l’Industrie et du Secteur informel le 13 février à la surprise générale. L’information n’a été confirmée que le lendemain par le porte-parole du gouvernement. Malick Gakou est le numéro 2 de l’AFP, l’Alliance des forces du progrès, le parti de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale sénégalaise, l’un des alliés du président Macky Sall.

Selon un des proches de Malick Gakou, « il s’agit d’une démission pour convenances personnelles, suite à des divergences avec le Premier ministre Abdoul Mbaye ». Dernier épisode en date : dans la bataille que se livrent, depuis plusieurs semaines, meuniers et boulangers sur le prix du sac de farine, Abdoul Mbaye a tranché contre l’avis de son ministre, en faveur des boulangers.

Et selon cette source, ce n’était pas la première fois que Malick Gakou avait le sentiment de se faire court-circuiter par le chef du gouvernement. « Cette démission, c’est une réponse politique d’un homme politique à un technocrate », explique un analyste qui ajoute que « le Premier ministre a trop vite oublié qu’il dirigeait un gouvernement de coalition et qu’il faut savoir ménager ses alliés ».

Le responsable d’un parti politique estime plutôt que Malick Gakou a voulu se positionner en leader politique au moment où certains évoquent la possibilité d’une fusion entre l’AFP et l’APR, l’Alliance pour la République, le parti du président Macky Sall. Ce qui pourrait ruiner ses ambitions personnelles.

A l’AFP, on insiste cependant sur le fait que « cette démission ne remet pas en cause l’ancrage du parti dans la coalition au pouvoir ».

Et c’est Alioune Sarr, également membre de l’AFP, qui succède à Malick Gakou au poste du ministre du Commerce et de l’Industrie.

Carine Frenk

Vous aimerez aussi...