Incendie à Tambacounda (Sénégal)

Dialoubé : 225 cases et 100 tonnes de vivres brûlés dans un incendie
biens-en-cendre_1-ph-le-jour

Un incendie d’une rare violence, qui s’est déclaré samedi à Dialoubé (22 km de Tambacounda), a brûlé 225 cases, 100 tonnes de vivres et décimé des animaux domestiques, a constaté l’APS
L’incendie, qui s’est produit aux environs de 11 heures, aurait été provoqué par une personne qui aurait oublié d’éteindre son fourneau après avoir préparé son thé, selon les populations.
Attisées par un vent violent, les flammes se sont vite propagées et ont ravagé sur leur passage des vivres (sorgho, mil, arachides) évalués à 100 tonnes et causé la mort de 23 petits ruminants et de deux bœufs. Des effets vestimentaires, du matériel agricole, entre autres, ont aussi été consumés par le feu.
Les quelque 1000 habitants de cette localité située dans le nouveau département de Goudiry, vivent essentiellement d’agriculture et d’élevage.
Le gouverneur Cheikh Tidiane Dieng, à la tête d’une forte délégation composée d’autorités administratives, d’hommes politiques, de chefs de services et du responsable départemental de la Croix rouge, s’est rendu dimanche à Dialoubé, pour constater les dégâts et apporter un soutien moral aux populations désemparées.
la Croix rouge qui était en mission (samedi) dans la région, a promis un secours d’urgence aux populations de cette localité’’ a-t-il dit.
‘’Le seul problème réside dans l’acheminement de l’aide qui se trouve présentement à Dakar’’, a pour sa part, souligné le responsable départemental de la Croix rouge, Sounkaly Djikiné.
A ce propos, le gouverneur de région a demandé l’implication de toutes les bonnes volontés pour que cette aide parvienne aux nécessiteux.
Le Commandant de Compagnie de gendarmerie Gorgui Mbengue a, quant à lui, invité les populations, pour leur propre sécurité, à signaler la présence de toute personne étrangère dans le village et dont le comportement est douteux.
M. Mbengue a aussi exhorté les femmes à éteindre le feu après leur cuisson, pour éviter des incendies de ce genre.
Le président de la communauté rurale de Kothiary, Baganda Sakho qui parlait au nom du Conseil régional, a promis que tout sera mis en œuvre pour soulager ces populations qui ont tout perdu.
En 2004, le village avait été la proie de flammes qui avaient décimé plus de 100 petits ruminants, a indiqué le chef du village El hadji Aliou Diallo qui s’est réjoui de la visite des autorités de la région qu’il considère comme un réconfort moral. Il n’a pas manqué d’évoquer le problème de l’eau qui se pose avec acuité dans son village.

 

Vous aimerez aussi...