LA SENELEC: HONTE A EUX!

Prix de l’électricité : Les factures du mensonge

La Senelec avait annoncé la hausse des prix de l’électricité à partir du 1er décembre 2019, mais les factures qu’elle a présentées à ses clients indiquent que la mesure a été applique bien avant l’heure.
L’augmentation du prix de l’électricité frappe de plein fouet les ménages. Le gouvernement et la Société nationale d’électricité (Senelec) avaient déclaré que la hausse devait démarrer à partir du 1er décembre. Les autorités compétentes ont également affirmé que la mesure ne concerne pas les clients de la couche sociale, c’est-à-dire la dernière tranche de la Senelec.
Pourtant, il n’en est rien. Au contraire, tout indique que la Senelec a plutôt augmenté les facteurs avant de communiquer sur la mesure. En effet, si la mesure prend effet à partir du 1er décembre 2019, les premières factures impactées devraient être celles de février 2020. Or, les factures de décembre ont été très salées.
Papis Faye est un soutien de famille. La quarantaine, il a vu la facture de la maison passer de 36 000 en octobre à 41 000 F Cfa deux mois plus tard. « Pour un ménage qui habite dans une petite maison qui n’a ni cuisinière, ni climatiseur, payer une facture de 41 000 francs Cfa, est vraiment écoeurant», se plaint-il.
Pour lui, une hausse doit être logique. « Depuis l’annonce de cette hausse du prix de l’électricité, toutes nos dépenses ont été chamboulées. Parce que tout simplement le courant a évolué. Et ce n’est pas logique, car chez moi, nous ne consommons pas beaucoup», indique-t-il.
Domiciliée à la Sicap Liberté 4, la famille Guèye a vécu la même chose que les parents de Faye. Ce foyer a honoré une facture d’électricité s’élevant à 71 000 francs Cfa en octobre. Mais pour le mois de décembre, la paie est passée à 88 000 francs Cfa.
Même situation pour Cheikh Fall, un locataire à Ouakam. « Je loge dans un appartenant pour des raisons professionnelles. Je passe tout mon temps au bureau. Je rentre que vers 21 h et je n’utilise pas trop le courant. Je payais une facture de 4 000 F Cfa environ. A ma grande surprise, la dernière fracture que j’ai reçue s’élève à 11 000 francs Cfa. C’est trop», s’exclame-t-il.
Des chiffres qui contredisent les affirmations du pouvoir selon lesquelles les 600 000 ménages de la couche sociale sont épargnés.
Les utilisateurs de Woyofal en pâtissent
Quant à Mamadou Kandji, il a vu sa facture presque doublée. Sa facture du mois de décembre s’élève à 105 000 francs Cfa, alors qu’il y a 60 jours, il s’est acquitté d’une note de 60 000 francs Cfa.
Les utilisateurs du compteur électronique Woyofal subissent également la hausse, avant l’heure, du prix de l’électricité. Pour ce système de prépaiement de l’électricité, c’est le nombre de Kilowatt heure qui a baissé. Beaucoup d’utilisateurs disent avoir constaté la baisse de la réduction du volume.
« Avant, j’achetais chaque mois 15 000 francs Cfa et je recevais 145 Kilowatt heure. Mais lorsque l’augmentation du courant a été annoncée, avant même l’entrée en vigueur, j’ai reçu 135 kilowatt à la place de 145 kilowatt, soit une baisse de 10 Kilowatt», regrette-t-il.
sen360.sn

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. lionel lopez dit :

    Tu parles, pour mon petit hôtel de 13 chambres je suis passé d’1.2 million à 2 000 000 avant l’augmentation officielle et on nous parlait de hausse de 5 6 %, faut m’expliquer

  2. Haidar dit :

    Je suis passe de 150 000 a 300 000 fr franchement c’est plus que honteux, c’est simplement du vol

  3. Bernard dit :

    Malheureusement, la Senelec est une entreprise d’état sans concurrence et elle fait comme elle veut !

  4. Tous les économistes vous diront que la cherté de l’électricité est un frein à la croissance et le Sénégal s’est déjà fait admonester sur le sujet par les grands bailleurs de fonds.
    A force de cavaler après des recettes sur le court terme l’état plombe l’économie sur le long terme.
    Pour ce qui est de se tirer une balle dans le pied, on à l’impression que le Sénégal est champion toutes catégories…

  5. Abdul dit :

    Même problème avec l’ex SDE :
    Tarifs par tranches de consommation.
    0 à 20 m3
    21 à 40 m3
    au delà de 40 m3
    Et bien dans la 1ère tranche facturé 14 m3
    dans la 2ème 14 m3 également
    Les 2 x 6 m3 manquants dans les 2 premières tranche facturés au prix fort dans la 3ème tranche….
    Des voleurs

  6. Nic dit :

    Bonjour, j’ai un appartement de 3 chambres, 2 salles de bains, machine à laver, pas de clim juste ventilo et suis sur le compteur prépayée, je recharge ente 10 et 13 mil francs par mois.
    Cela veut-il dire que les compteurs « traditionnels » ne facturent pas de la même façon ?

  7. Ndiaye dit :

    Le sénégal n’a rien « décidé » du tout, les ordres viennent d’en haut (fmi, banque mondiale, etc..)
    Mot d’ordre: plus de subvention de l’énergie sinon…bâton!

    • Galips dit :

      Ah bon, je croyais que le sénégal était un pays indépendant ?

    • ivan dit :

      Par définition, comme pour tous les sujets qui ne vont pas, c’est la faute des autres. Le sénégal ne saurait en aucun cas faire des erreurs, la question ne se pose même pas.

    • amy dit :

      le même qui nargue tout le monde avec sa compagnie aérienne vient nous avouer ici qu’en fait ils sont asservis et aux ordres des instances internationales. Je pensais naïvement que le Sénégal était indépendant depuis 60 ans mais j’ai du me tromper.
      Et vous avez vous retrouvé la grande muraille verte après vos brillants calculs mathématiques

      • Ndiaye dit :

        on appelle cela la dépendance économique. Car l’inverse de la menace entre les 2 pays en question n’aura uncun impact sur le menacé, il en rigolera même!

  8. Ndiaye dit :

    Indépendance…Indépendance
    Vous serez surpris du nombre de pays vraiment indépendant peut etre 3 à tout cassé
    Tout le reste… sont des sémi-indépendants
    Exemple, quand un pays qui se dit « totalement » souverain est contraint par un autre pays de quitter un pays dans un délai donné, sous peine de sanctions économiques et que ce pays s’exécute en rouspétant à bassse voix un peu.
    Si vous appelez cela être indépendant…

    • Tiocan dit :

      En tous cas toi tu n’es pas semi-indépendant à la connerie, mais complètement dépendant.

    • amy dit :

      Vous avez encore tout faux. Le pays que vous sous entendez ne menace pas les autres pays. Il fait juste comprendre aux entreprises mondiales ou non que faire des affaires avec « ses ennemis » les empêchera de faire des affaires chez lui. Le message est clair, tout le monde a le « choix ». Mais vous devriez rester concentré sur votre objectif  » retrouver la grande muraille verte » dite « l’arlésienne Ndiayaise »

      • Ndiaye dit :

        on appelle cela la dépendance économique. Car l’inverse de la menace entre les 2 pays en question n’aura uncun impact sur le menacé, il en rigolera même!

        • amy dit :

          penchez vous donc sur votre muraille verte et recherchez là , car voilà pas mal de temps que vous nous affirmez qu’elle existe. Nous serons très heureux de vous lire quand vous l’aurez retrouvée

  9. le chaman dit :

    Si l’état et toutes les administrations quelles quelques soit payait leurs factures à la Sénélec, sans doute que les factures des humbles usagers ne seraient pas si lourdes.
    L’usage de l’électricité dans ce pays est un luxe vu son prix de vente.
    La masse salariale doit être également monstrueuse. Tant cette compagnie ressemble à l’armée Mexicaine….

  10. Ndiaye dit :

    on appelle cela la dépendance économique. Car l’inverse de la menace entre les 2 pays en question n’aura uncun impact sur le menacé, il en rigolera même!

  11. Konaté dit :

    Il faut afficher le verso de la facture ou tout est détaillé ces factures de décembre ne concernent que celles de octobre et novembre ‘périodes de chaleur il faut réfléchir et faite votre calcul .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :