LES ROUTES S’AMÉLIORENT

Le Sénégal gagne 20 places au classement de la qualité des routes

Les efforts consentis pour les routes au Sénégal commencent à se faire sentir selon le Forum Economique Mondial.
Classé à la 62ème position du rapport annuel de compétitivité publié par le Forum Economique Mondial, au chapitre « qualité des routes », le Sénégal enregistre une progression de 20 rangs comparativement à l’année 2018, où il s’était placé 82ème avec une note de 3,7 sur 7.
Avec 4,1 points sur 7 en 2019, le pays de la téranga figure désormais dans la première moitié d’un tableau à la tête duquel trône Singapour pour la deuxième année consécutive. Le rapport annuel de compétitivité du Forum Economique Mondial, parcouru par AfricArgus, illustre une amélioration croissante du réseau routier qui est présenté comme une priorité par l’Etat dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques arrimée au Plan Sénégal Emergent (Pse).
A titre indicatif, en 2012, le Sénégal était au 96ème rang du classement mondial sur la qualité des routes. Des initiatives prises ces dernières années en termes de réalisation d’infrastructures routières tendent à sensiblement améliorer la tendance.
C’est le cas de l’autoroute à péage Dakar – Touba reliant les deux plus grandes villes du pays via un tracé long de 169 kilomètres. C’est aussi le cas de la deuxième section de la Voie de dégagement Nord (Vdn), mise en service en janvier dernier et des tronçons autoroutiers reliant les villes de Thiès et Mbour à l’aéroport international Blaise Diagne. D’ailleurs, lors de son discours à la nation du 31 décembre 2018, le président de la République Macky Sall se réjouissait d’avoir pu réaliser « un linéaire de 1762 kilomètres dans le cadre d’un vaste programme de réalisation d’infrastructures routières ».
Le rapport annuel de compétitivité du Forum Economique Mondial parcouru par nos soins révèle cependant que des efforts restent à réaliser pour ce qui est de la connectivité routière sur le territoire national. Dans cette rubrique, le Sénégal occupe la 80ème place sur 141 pays notés.
Elie Mahn/afrikargus.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. le chaman dit :

    Oui les routes sont en meilleures états. Joal- Palmarin, route de Ndangane , nouvelles routes dans saly. Mais Mbour? Vous y venez dans Mbour? Une déviation du Stade Caroline Faye a la sortie de Mbour pour aller à Kaolak, et que personne n,emprunte tellement il y à de: dos d,ânes. Tous réalisés en dehors de la réglementation, car oui un ralentisseur doit être normalisé. Ce n’est pas une butte de goudron ou de baton comme on voit ça partout, monticules qui servent plus à casser les essieux des voitures et des camions.
    Donc Mbour et ses routes défoncées comme des terrains de manoeuvres. Rond point de Mbour avec un nid de Zébu, énorme. Pareillement pour la route de l,Hôpital, et pendant ce temps là les chinois repaves une partie du centre ville a l’agonie.
    Le maire et son conseil, en voilà une belle brochette de bons à rien.

  2. Bientôt la route Mbour-Joal sera impraticable tant les nids de poules prolifèrent sans qu’il y soit remédié. Pourtant, un trou soigné à son début, ce n’est pas grand chose, un peu de cailloux, un peu de goudron et ça stabilise pour un temps/ Mais là, tout le monde s’en contrefiche, manifestement. Merci pour le tourisme et bravo pour l’image du Sénégal, cette route faisant partie des itinéraires touristiques à haute fréquence ! Effecrtivement, comme a dit quelqu’un avant moi, foutus bons à rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :