RIFIFI CHEZ LES LIONS

Les joueurs toujours à Singapour en raison de problèmes de primes

Après l’honneur, place maintenant au déshonneur. Le Sénégal, contre toute attente, a tenu tête (1-1) au Brésil dans un match amical joué le 10 octobre dernier à Singapour. Après cet exploit retentissant, les Lions sont toujours sur place pour des problèmes de primes.
L’information a été révélée par le journal sénégalais Record. A en croire ce media, la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) n’a pas respecté ses promesses vis-à-vis des joueurs. La prime initiale serait de 655000 euros par joueurs. Mais elle sera augmentée en cas de match nul.
Outre ces problèmes de primes, les joueurs, apparemment, n’ont pas aimé les conditions de voyages. Alors que certains sont en classe Affaire ou Business, d’autres ont été en classe Economique. Une situation qui n’a pas enchantée les Lions.
Peu habitué à ces genres de problèmes, le Sénégal livre un véritable spectacle à Singapour. Vivement que cela se résolve au plus vite.
John ATTISSO/Africa Top Sports

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Un pays qui ne respecte pas les joueurs de football professionnels de son Equipe Nationale, joueurs qui évoluent tous, dans des clubs €uropéens ou Turcs, en dehors du Sénégal et pour cause… Tandis que le ministre des sports, Matar Bâ et le Président de la Fédération, Augustin Senghor se gavent avec leurs familles et leurs cliques de lèche-culs à rien foutre, avec des frais d’hôtels et de réceptions exorbitants, des avantages et des passe-droits dignes d’une corruption clairement étalée, comme au participation du village sénégalais au Mondial en Russie et dans les hôtels de luxe égyptiens à la CAN en Egypte…
    Ce pays ne peut encore moins, respecter son peuple face à la façon qu’il traite ses joueurs Nationaux, même si ces joueurs gagnent très bien leurs vies en dehors du Sénégal… Ce n’est pas une raison valable !
    Tout comme, les faits réguliers de ne pas payer les enseignants ou d’autres fonctionnaires, d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :