DES ROCHES POUR SAUVER St LOUIS

Protection côtière de Saint-Louis : Vers la construction d’ouvrage en enrochement d’une longueur de 2.150 mètres

Le comité de pilotage du Projet de Protection Côtière de Saint-Louis (PPCS) a tenu, vendredi, sa première réunion de coordination. Au cours de cette rencontre, le dispositif préconisé pour la protection de la Langue de Barbarie, a été présenté.
Il s’agit d’un ouvrage enrochement d’une longueur de 2150 mètres et de plus de 3 mètres de hauteur. L’infrastructure dont la réalisation a été financée par l’Agence Française de Développement (AFD) pour un coût de plus de 10 milliards e FCFA permettra de faire face aux assauts des vagues.
« Nous sommes dans la dernière étape de contractualisation avec le groupement d’entreprises chargé de réaliser les travaux et la mission de contrôle », renseigne Mamadou WADE, le secrétaire général de l’Agence de Développement municipal (ADM).
« Ce projet est une composante d’un important programme mis en œuvre par le gouvernement pour résoudre définitivement le problème de l’avancée de la mer », a-t-il rappelé.
Une durée d’exécution de dix-huit mois sera nécessaire avec 3 ans de suivi scientifique après sa réalisation, renseigne Khadim HANN, l’adjoint au gouverneur qui présidait la rencontre. « L’ouvrage devra tenir entre 30 et 50 ans », a-t-il noté.
ndarinfo.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. jean-marie dupart dit :

    Encore une ineptie !!!
    La plage de Get n’dar est en train de se reconstruire naturellement après l’érosion due à l’appel de sable de la « brèche ». Si l’on veut tout de même effectuer une protection durable ce nouveau mur ne servira pas plus que l’ancien car ce n’est pas le niveau de l’eau qui monte mais le sable qui part . Nous avons déjà eu l’exemple avec la première partie construite il y a un an et demi et qui s’est disloquée en quelques jours . La seule protection durable est la construction de brise-lames au large comme ceux faits actuellement à saly. Mais on fait un projet Eiffage qui est annoncé comme ne pas pouvoir durer quand même

    • Guillaume Jean Michel dit :

      Ne serait il pas judicieux de construire cette jetée au sud de la langue de Barbarie avant l embouchure. De cette façon l apport de sable venant du nord se redéposerait au niveau de N ‘Dar tout et Guet N ´Dar?

  2. jean-marie dupart dit :

    il n’est jamais judicieux de construire une digue sur une côte sableuse ou qu’elle soit et surement pas à l’embouchure autrement dit la brèche. Vous en ouvrirez automatiquement une autre au Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :