TOURISME ET ÉLECTIONS

Violences électorales sénégalaises, le tourisme plombé dans la petite côte

Du fait de la campagne électorale émaillée par de la violence, le tourisme est plombé sur la petite côte actuellement. En effet, les hôtels de Mbour commencent déjà à ressentir de plein fouet cette situation peu propice aux affaires et aux investissements. La résultante de l’ambiance lourde de cette campagne électorale pour la présidentielle du 24 février.
La ville de Mbour au ralenti
Beaucoup de touristes annulent présentement leurs réservations sur le Sénégal en général et sur la petite côte en particulier. Presque toutes les activités sont au ralenti présentement à Mbour, où le tourisme est l’activité phare (à côté de la pêche et de l’immobilier…). Les gérants des hôtels et autres espaces touristiques se retournent plus les pouces qu’autre chose, une situation difficile et on ne peut plus stressante.
L’espoir d’une reprise post électorale
A cause de la tension née de cette campagne électorale pour le premier du scrutin présidentiel du 24 février, la Petite Côte est comme « une ville morte » au grand dam des acteurs du tourisme dans la petite côte. Une situation qui risque de s’éterniser le temps de la campagne électorale, « une seule vague » que les acteurs du tourisme à Mbour comptent laisser passer avec « l’espoir de lendemains meilleurs».
Hawa LY/lanouvelletribune.info

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. Geoffroy t dit :

    Que des conneries . La petite cote n a jamais autant eu de touristes depuis l arrêt du visa .
    Lesviolences ne concernent que Dakar .et encore , nos manifs de gilets jaunes sont plus violentes encore .

  2. Reyser dit :

    Je confirme les dire de Geoffroy sauf que le tourisme n’a vraiment repris que cette année. On revient enfin à un niveau de tourisme connu avant l’Ebola, le visa n’etait pas vraiment la cause du déclin.

  3. Coulibaly dit :

    C des conneries jy suis actuellement est aucun soucis actuelle a signaler

  4. oyster dit :

    Bonjour,
    J’ai du mal à suivre que le tourisme reprend cette année ,alors que les résultats semblent montrer au mieux une stagnation ?
    Nous devons etre optimiste cependant ,surtout lorsque nous pourrons reprendre les avions en partance direct des grandes villes de FRANCE (comme avant le 1er FEVRIER).

  5. Bernard dit :

    Le tourisme stagne au Sénégal, voire diminue dans certaines régions. Ce n’est ni la faute à Ebola, ni au visa, ni à la suppression des vols directs depuis la France mais à l’attitude sénégalaise envers les touristes. Toujours plus d’arnaqueurs et toujours moins de plages !

    • Reyser dit :

      Avez vous été présent au Sénégal pour pouvoir expliquer cette désaffection. Moi oui, je suis d’ailleurs pas seul à mettre cette explication en avant.
      Je n’ai personnellement aucun soucis avec le peuple Sénégalais même si c’est vrai qu’ils ont un effort à faire face au touriste. Mais est-ce mieux en France ?

      • Bernard dit :

        Oui, je suis présent au Sénégal depuis 7 ans, de décembre à avril chaque année. Mais peut-être qu’à M’Bour je n’ai pas une vision complète de la situation = je ne vois que des rues désertes et un marché aux poissons avec de moins en moins de monde. Après plusieurs années d’Afrique, j’ai appris à me méfier des antiquaires et autres escrocs. Mais quand je vois dans la rue des Toubabs qui suivent cette vermine, je sais que ce sont des gens qui ne reviendront plus.

        • Reyser dit :

          Moi, je viens au Sénégal depuis 2006, et tout mon entourage toubab s’accorde à confirmer mes dires.
          Moi je n’ai aucun soucis avec eux, je les respecte comme il me respecte, si vous les considérez comme de la vermine alors rester en France.

  6. le chaman dit :

    Pour ceux que cela intéresse, consulter sur le site officiel de l’ANACIM les mouvements d’avions et le nombre de passagers entrant chaque jours à Dias. Depuis 2 semaines,C’est une évaporation de près de mille (1000) personnes chaque jours,par rapport il y à quinze jours. Alors oui c’est préoccupant. Et ce sont les chiffres officiels. Il ne faut pas dire n’importe quoi. Seuls les mouvements à Dias permettes de mesurer le flux migratoires

  7. le chaman dit :

    Tapez aéroport Dakar. Com et ensuite: statistiques passagers. Vous aurez accès sur une quinzaine au nombre de passagers entrant et partant ainsi qu8la capacité des avions. Plus le nombre d’avions à l’arrivé et au départ.
    En plus vous aurez les vols des compagnies et les horaires. Bref tout les informations utiles pour une meilleure connaissance des flux passagers.

  8. Beatrice BRUN dit :

    OK👍 avec Bernard.
    Niakh Niakhal M’BOUR, pas foule, loin de là !
    Mais un avion plein n’est pas nécessairement rempli de touristes.
    Je ne vois que très très peu de touristes sur
    A. F. 🇨🇵
    La Diaspora, les o. n. g, les missions diverses de tous les hommes et femmes politiques de France et de Navarre…. (ceux là aux frais du contribuable la vie est belle…. ….. et j’en passe…. remplissent A. F)

    • Reyser dit :

      C’est le Chaman qui parle de vol, je ne fais que corriger le nombre/jour. Je suis avec vous pour dire que les avions ne sont pas remplis de touristes, les toubabs représentent 10% à tout casser. J’ai été faire un tour en bord de plage et c’est vrai que les touristes se sont volatilisés depuis aujourd’hui. Ça s’explique avec les présidentielles du 24. Sinon le tourisme au Sénégal semble de retour.

    • Reyser dit :

      C’est le Chaman qui parle de vol, je ne fais que corriger le nombre/jour. Je suis avec vous pour dire que les avions ne sont pas remplis de touristes, les toubabs représentent 10% à tout casser. J’ai été faire un tour en bord de plage et c’est vrai que les touristes se sont volatilisés depuis aujourd’hui. Ça s’explique avec les présidentielles du 24. Sinon le tourisme au Sénégal semble de retour.

    • Reyser dit :

      C’est le Chaman qui parle de vol, je ne fais que corriger le nombre/jour. Je suis d’accord avec vous pour dire que les avions ne sont pas remplis de touristes, les toubabs représentent à peine 10%. J’ai été faire un tour en bord de plage et c’est vrai que les touristes se sont volatilisés depuis aujourd’hui. Ça s’explique avec les présidentielles du 24. Sinon le tourisme au Sénégal semble de retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :