BRACONNAGE AU DJOUDJ

2 braconniers arrêtés avec 7 pirogues, 42 filets de pêche saisis et brûlés

Les opérations de lutte contre les activités de braconnage sur le Parc National des Oiseaux du Djoudj(PNOD)lancé depuis le 17 décembre 2018, ont donné des résultats probants. Les interventions ont en effet permis de mettre la main sur deux personnes surprises en train de mettre cet écosystème en danger. Deux pirogues ont été saisies et 42 filets brulés.
Depuis son installation, le commandant Mallé GUEYE s’est engagé à renforcer la sécurité de cette biosphère richesse, classée dans la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO. En marge des actions musclées sur le terrain, une campagne de sensibilisation est déroulée par les agents et les écoguides auprès des villages environnants.
« Aujourd’hui, la divagation du bétail, les rejets des effluents agricoles et la pêche constituent les principales menacent qui pèsent sur la faune et la flore », a renseigné le commandant GUEYE qui rappelle que « des zones de pêche ont été offertes aux pêcheurs locaux dans le Lampsar et le Diar ».
« Nous invitons les populations riveraines à conserver ce bijou qui reçoit chaque année plus de 12.000 visiteurs», a insisté le Commandant GUEYE.
La vidéo: https://youtu.be/Ox6z3ue8qd0
ndarinfo.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. BRUN Béatrice dit :

    L’arsenal répressif est Indispensable et doit donner un signal fort.
    Mais, comme le précise le Commandant GUEYE, les campagnes de sensibilisation à la préservation des espèces protégées,
    associées à la collaboration de la population, seront beaucoup plus efficientes.

    Mais pour avoir un résultat optimal, il est essentiel de lutter contre la pauvreté.
    Mais en même temps, , le législatif doit envisager une révision des textes du code pénal, civil, rural, code de la pêche, code environnemental, en harmonie avec le droit International, avec des sanctions beaucoup plus coercitives contre le BRACONNAGE.

  2. Bernard dit :

    D’accord avec le commentaire de Béatrice ! …… mais ce ne sont que des vœux pieux dans un pays gangréné par la corruption. Hélas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :