DE NOUVELLES PISTES

19 milliards de francs CFA pour permettre la réalisation de pistes rurales

La mise en œuvre du Projet pistes rurales en appui à la mise en œuvre du Programme national de développement local (PPC/PNDL) a permis d’engager 19 milliards de francs CFA au niveau d’une trentaine de Collectivités territoriales, a révélé Mamadou Thiaw, secrétaire exécutif du PNDL.
‘’Conformément à la vision du Chef de l’Etat, le président de la République, Macky Sall, de désenclaver l’ensemble des Collectivités territoriales au Sénégal, le projet a facilité la formation de 2700 jeunes tâcherons artisans locaux dans les travaux de cantonnage et en Himo et a promu le renforcement des capacités de plusieurs autres catégories d’acteurs.
Quelques 33 formateurs en technique d’entretien des pistes rurales ont été formés pour faciliter la démultiplication auprès des cibles dudit projet dont la mise en œuvre a permis de générer des emplois temporaires en qualité de main de d’œuvre locale, notamment avec les aides-laborantins, porte mire, aides-topographes, etc.
Au niveau des ouvrages économiques, l’implication de la main d’œuvre locale est estimée à 475 emplois et au niveau des entreprises, 196 emplois directs. Au total, 1693 emplois ont été générés par le PPC/PNDL.
‘’De toute évidence, le volet le plus mis en relief a été la formation des agents techniques pour qu’ils s’approprient le concept de la gouvernance et de la maitrise d’ouvrage des pistes rurales. Ce qui ouvre des perspectives dans le niveau d’élévation des compétences des acteurs locaux’’, a déclaré Mamadou Thiaw.
‘’Nous sommes prêts à collaborer davantage pour que les collectivités territoriales soient mieux accompagnées, mieux outillées, pour pouvoir mener à bien leurs missions. Et c’est une préoccupation majeure de l’Acte 3 de la décentralisation’’, a souligné le directeur du CFPTP.
En définitive, les leçons apprises sont notées et les sessions de formation sur les marchés publics ont permis de dire que la performance dans la gestion desdits marchés au niveau des Collectivités territoriales appuyées par le PPC/PNDL, est fortement liée au profil des acteurs du système de passation, d’exécution et contrôle des marchés publics, a soutenu Dr Thiaw.
De son côté, le secrétaire permanent de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Oumar Bâ, a salué la ‘’démarche inclusive’’ qui a prévalu tout au long de la mise en œuvre du PPC/PNDL qui, selon lui, a joué un rôle ‘’très important’’ dans le développement local.
‘’Il faut bien repenser le dispositif de développement local du Sénégal. La territorialisation des politiques publiques passe nécessairement par une bonne exécution des projets par des acteurs territoriaux’’, a insisté M. Bâ, selon qui, la compétitivité des collectivités territoriales ne peut être possible sans des agents qui comprennent les enjeux territoriaux.
seneactu.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *