PROMESSE D’ÉLECTRICITÉ MOINS CHÈRE

Electricité: Le Premier ministre annonce une baisse prochaine de 15% sur la facture des ménages

Le Premier ministre Mahammad Boun Abdellah Dionne a annoncé hier, que la politique est d’assurer aux populations un approvisionnement énergétique à moindre coût. A cet égard, il a signalé que son gouvernement s’est engagé à une baisse prochaine de 15% sur la facture d’électricité des ménages.
«Nous faisons partie des leaders en matière de promotion d’énergie solaire et d’énergie éolienne de la région subsaharienne. Les défis structurels, auxquels nous sommes confrontés, sont caractérisés par un lourd fardeau financier sur le plan de l’affectation des ressources budgétaires et des efforts de planification stratégique pour résorber le gap entre une demande en croissance exponentielle et notre offre d’énergie.
La plupart des pays subaériens, non producteurs de pétrole supportent une très lourde facture pétrolière qui a toujours constitué une équation pour les finances publiques. Le ministre du budget cherche de l’argent pour compenser, en ce moment, la Senelec. Compte tenu de la décision du Chef de l’Etat de baisser jusqu’à 15% la facture des ménages. 80% de notre produit électrique repose sur l’énergie fossile que nous importons. Avec des centaines de milliards de francs Cfa, injectés à la Senelec, chaque année, au titre des compensations. Pour justement maintenir le coût abordable pour nos compatriotes », a-t-il expliqué.
Mahammad Boun Abdellah Dionne participait aux Grandes conférences du journal «Le Quotidien ». Il en a profité pour rassurer ceux qui croient ferme que le pétrole et le gaz sont une malédiction. « Demain, nous aurons du gaz et du pétrole. L’industrialisation sera possible, la transformation aussi. Parce qu’il y aura une stratégie de contenu local qui pourra alimenter des stratégies de développement du Gaz-Power. A partir du gaz, on pourra fabriquer ici de l’énergie, de l’électricité à bon prix. Le gaz et le pétrole seront une bénédiction et non une malédiction », a-t-il dit.
Boun Abdallah Dione révèle par ailleurs, que le Sénégal fera partie de 7 grandes économies d’Afrique. Et, ce nouveau Sénégal émergent se profilant de l’horizon, la compétence nationale sera inscrite au cœur du dispose d’exploitation des ressources pétrolières et gazières. Selon le chef du gouvernement, les sociétés d’exploitations du pétrole et du gaz auront l’obligation de choisir au moins 60% de sénégalais de leur personnel, 60% de compétence nationale dans toute la chaîne de valeur.
L’Observateur

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. rico dit :

    Pays géré en fonction des prochaines échéances électorales…

  2. issa gibb dit :

    Les promesses politiques au Sénégal ??? C’est comme une valise sans poignée ou une femme sans nichons…
    Une coupure d’électricité au moment de la diffusion d’un match entre le Real Madrid et le FC Barcelone et c’est tout un Peuple, une Nation qui perd sa foi en Allah dans un silence résigné comme pour l’élimination des Lions au Mondial en Russie malgré la présence de 63 marabouts incapables de faire gagner ce pauvre pays qu’ils perfusent si habilement dans des superstitions obscurantistes… Avec un regard suspicieux d’une partie de la jeunesse qui voit ses frères se faire radicaliser et les plus pauvres, jeter dans l’enfer de la mendicité forcée par des marabouts esclavagistes d’enfants pour faire de l’argent, gagner leurs vies sur le dos d’enfants noirs, pauvres et innocents, comme eux ???
    Si un tel peuple peut avaler tout çà, il peut avaler une nouvelle promesse de baisse de sa facture d’électricité qui ne sera pas tenue, comme d’habitude… Maitre Wade promettait à chaque présentation des vœux à cette Nation, la création de 20 000 emplois, chaque année et çà a duré 12 ans, sans aucun emploi à la clé, bien sur.
    Le sénégalais est devenu à la longue, très fataliste, très laxiste à l’écoute des promesses gouvernementales, toujours à subir sa misère, son manque d’emploi, son manque d’avenir, son manque d’argent, ses inondations, ses pénuries d’eau et ses coupures d’électricité… Inch a Allah ! Jusqu’à la prochaine…

  3. flopat dit :

    bla bla bla au lieu de faire des promesses , qu’ils soeint déjà en mesure de fournir de l’electricité normalement…… en casamance j’attend la prolongation d’une ligne depuis 8 ans et chaque fois que je vais a la senelec a ziguinchor, on me raconte n’importe quoi…… en mai dernier on me l’a promis pour fin 2018…… mais pour l’instant ni poteaux ni fils ni nouvelles de la senelec…..

  4. Ndiaye dit :

    les expatries europeens doivent soulager le reseau national et faire installer du solaire chez eux au lieu d’attendre de l’electricite subventionnee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :