HAUSSE DU PALUDISME

Hausse des cas de paludisme entre 2020 et 2021

Le Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) du Sénégal, Docteur Doudou Sène, a relevé lundi à Dakar une hausse des cas de paludisme au Sénégal qui sont passés de 445.313 cas en 2020 à 536.850 cas en 2021.

« Les régions de Kolda (sud), Kédougou et Tambacounda (est) sont toujours beaucoup plus touchées, avec 78,5 % des cas (incluant) tous les âges », a précisé M. Sène, qui s’exprimait lors d’une cérémonie de commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée le 25 avril de chaque année.

« La zone rouge qui polarise les régions de Kolda, Kédougou et Tambacounda, soit 23 % de la population générale, a enregistré 90 % des cas de paludisme, 64 % des cas graves, 58 % des décès de tout âge et 84 % des décès des moins de 5 ans », a-t-il précisé.

Selon le docteur Sène, la hausse des cas de paludisme est imputable à l’amélioration de la complétude des données, l’enrôlement des structures privées qui ne rapportaient pas auparavant leurs données et l’amélioration de la détection des cas grâce à une augmentation des sites communautaires de prise en charge.

En plus de l’augmentation des cas de paludisme, le responsable a aussi indiqué que le nombre de décès était passé de 373 cas en 2020 à 399 en 2021, avec 78,8 % des décès chez les moins de cinq ans en 2021 contre 73 % en 2020.

Face à cette situation, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé au Sénégal (OMS), la docteur Lucie Imboua, a estimé qu’il faudrait  »intensifier les innovations, les nouveaux médicaments et les nouveaux moyens de diagnostic ».

Cette année, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme a pour thème  »innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies ».

french.china.org

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *