RÊVONS D’UN MBOUR PROPRE

Nettoiement du Marché central et des rues de Mbour : Le coup de balai de Cheikh Issa Sall

Pour rendre le Marché central propre et libérer la voie publique occupée par certains marchands, Cheikh Issa Sall, le maire de Mbour, ainsi que les commerçants ont lancé la grande opération de nettoiement de la ville. C’est une bouffée d’oxygène pour ce poumon économique de la commune, qui reçoit chaque jour, plusieurs milliers de personnes contraintes de supporter l’odeur pestilentielle. «Nous avons tous constaté que le marché est dans un état extrêmement défectueux, avec beaucoup d’ordures ménagères et un défaut de nettoiement au niveau de ce marché extrêmement important. C’est pour pallier cette situation que le Conseil municipal de Mbour et la population se sont donné la main pour cette journée afin de s’investir physiquement et apporter leurs moyens logistiques pour que cette opération aussi importante soit réalisée», s’est réjoui Cheikh Issa Sall.

A travers cette opération, l’autorité municipale veut mieux sensibiliser les utilisateurs de ce marché, les commerçants mais également les personnes qui fréquentent le marché. «C‘est une nécessité de maintenir propre notre marché mais également de libérer certaines artères pour permettre une fluidité dans la circulation. Nous en avons profité, en relation avec les acteurs du marché, pour identifier des rues qui seront autorisées pour la circulation des camions qui déchargent la marchandise», rassure le maire. Pour maintenir le marché propre, il a annoncé «un dispositif de contrôle pour la pérennisation de ces mesures». Selon lui, cette opération s’inscrit dans le cadre d’un programme dénommée «Yessal Mbour», qui va se faire de manière régulière, aussi bien au niveau du Marché central que dans les autres marchés de quartier, mais également au niveau du quai de pêche.

Pour surveiller et contrôler les rues libérées par l’emprise des marchands, le maire de Mbour va appliquer le Programme du chef de l’Etat, qui va doter certaines communes d’une police administrative ou de brigades de contrôle et de surveillance de l’occupation du sol. «Nous avons créé un Comité de contrôle et de surveillance de l’occupation du sol, ce comité-là sera constitué de 45 membres et ils vont appuyer l’activité de la Police nationale pour que l’occupation du sol au niveau du territoire communal de Mbour soit réglementé. Donc, cette brigade-là doit commencer à travailler dès aujourd’hui, ils seront là pour que les rues qui seront libérées puissent être maintenues libres et permettre une circulation des personnes et des véhicules 24h/24h», avance Cheikh Issa Sall.

abciss@lequotidien.sn

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Marc Rond dit :

    Mort de rire ! on peut toujours rêver !

  2. issa gibb dit :

    Oui, on en peut rire pour ne pas pleurer ou toujours en rêver depuis des années !
    Car cette annonce du maire de Mbour, pour assainir le marché de Mbour a déjà été faite en 2018 et puis plus rien… Annonce rééditée en 2020 et puis plus rien… Nouvelle annonce en 2022 et puis ??? En attendant la prochaine…
    => Tandis que Mbour et son marché est de plus en plus dégueulasse jusqu’au port où les pirogues débarquent le poisson…
    La faute à qui ???
    – Aux citoyens Mbourois (ou Sénégalais dans son ensemble) irresponsables ignares et complétement inciviques qui jettent tout par terre, les commerçants du marché de Mbour en tête…
    – A la mairie et sa brêle de maire et toute son équipe de bras cassés qui sont incapables de mettre en place une équipe de ramassage d’ordures et de nettoiement des rues après chaque jour de marché, comme çà se fait dans tous les pays civilisés…
    – Les deux, qui se regardent le nombril et palabrent à l’infini comme des cons à rien foutre, en se grattant les couilles et gamberger qu’il faut éduquer les enfants de la génération future, sans leur montrer l’exemple et en attendant que l’autre fasse ce qu’ils ne font pas…
    => Car en vérité, c’est qu’ils aiment vivre dans leurs merdes et rêver dans leurs merdes… Y-a pas photo, depuis le temps que çà dure !

    • Labatut dit :

      Bonjour, la fin est un peu violente.
      Je suis toubab, née en 48 à Gossas.
      Vécu 32 ans , avant de faire la bêtise de rentrer. J’ai appris à nager à M’Bour…
      Je suis sénégalaise de cœur, d’esprit, de mentalité.
      J’aime le Sénégal, avec ses qualités et ses défauts. Que les gouvernants fassent ce qu’il faut, c’est leurs boulots , d’aider, de protéger, d’enseigner au lieu de faire intervenir la flicaille…il y a trop de pauvreté ce qui engendre des agressions.
      Il y a tant de choses à dire ….
      Bien à vous.

  3. amy dit :

    pouvez vous nous faire un compte-rendu dans trois mois pour que l’on puisse apprécier l’état des lieux ou plutôt…………. les tas des lieux

  4. Stephane dit :

    Rufisque ,Mbour pendant l’hivernage ca vaut le détour , surtout pour éviter d’y circuler

  5. Le chaman dit :

    Aimer un pays c’est le respecter, c’est un comportement au quotidien, brandir le mot Téranga à tout bout de champ et ignorer complètement le mot respect, ne veut rien dire.
    Les sacs plastiques sont interdits, ah bon ! Les millions de sachets d’eau jeté quotidiennement partout dans le pays, alors qu’ils sont interdits, mais tolérés, étaler ses gravats de maçonnerie devant la maison, c’est interdit également, mais trop faignant pour creuser un trou et les enterrer, ajouter à cela le manque d’eau, une population à plus de 50% analphabète. Bref un pays englué dans sa misère, mis en coupe réglé par ses multiples confréries religieuses, n’est pas Kigali qui veut,

  6. Ndiaye dit :

    J’ai jamais compris ce que font les touristes aux débarcadères. Ce sont les lieux les plus dégueulasses à visiter même pour un autochtone. Dépaysement assuré c’est sûr.

    • Marc Rond dit :

      Et oui, dépaysement assuré c’est sûr. En France les débarcadères ou criées, à La Rochelle, Boulogne, Arcachon, St Malo, Le Guilvinec, n’importe où en Europe sont propres, sous contrôle d’hygiène… alors effectivement en Afrique c’est quand même une curiosité de voir comment des peuples n’évoluent pas , restent dans leur crasse, leur merde et s’y complaisent. Très intéressant de comparer les mentalités, les mœurs, les civilisations. Les voyages ce n’est pas fait pour ça ?

    • Ndiaye dit :

      pourquoi « en Afrique » ? tu veux dire les noirs?
      j’ai pas été au maroc, ni en namibie, ni au botswana, etc. donc je me garderai des raccourcis racistes

    • Ndiaye dit :

      pourquoi « en Afrique » ? tu veux dire les noirs? j’ai pas été au maroc, ni en namibie, ni au botswana, etc. donc je me garderai des raccourcis

  7. Ex Mbouroise dit :

    Mbour, la plus poubelle des belles…

  8. Ajax dit :

    Une opération de nettoiement ? Et à recommencer toutes les semaines?
    Ce qu’il faut, c’est éduquer la population et organiser la collecte des ordures.
    Je pense qu’il faudra encore environ un quart de siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :