BUSINESS RUSSE AU SENEGAL

Le Sénégal, 2ème partenaire commercial de la Russie en Afrique subsaharienne

Qui imaginait que le Sénégal et la Russie avaient des relations commerciales aussi solides ?
Les relations économiques et commerciales entre les deux pays se portent bien. Même très bien. Rares sont ceux d’entre-nous qui savaient que le Sénégal est le deuxième partenaire commercial de la Russie en Afrique subsaharienne après l’Afrique du Sud. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 513,30 milliards de FCFA, soit quelque 784 millions d’euros.

En 2018 déjà, le Sénégal faisait partie des 10 premiers partenaires commerciaux de la Russie sur le continent africain. A cette époque les 10 pays qui commerçaient avec la Russie en terme de l’importance du volume des échanges étaient l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Egypte, le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Nigeria, le Soudan, la Tunisie et le Sénégal.
Le partenariat russo-senegalais se diversifie de plus en plus et gagne en volume. Ainsi, la Russie est l’un des principaux fournisseurs du pays en produits pétrochimiques, en engrais, en blé (40 % du blé consommé au Sénégal vient de la Russie). C’est également le cas dans le domaine numérique, Yandex N.V. une société multinationale, qui fournit 70 produits et services liés à Internet, a lancé, le 9 décembre 2021 à Dakar, un service digitalisé russe pour les taxis, sous la marque «Yango». L’industrie et l’agriculture sont également ciblées par le secteur privé russe au Sénégal.

Mohamed Ould Salem/afrimag.net

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Ivan dit :

    Il y aussi les licences de pêche, les usines de farine à poisson…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :