TRAFIC DE BOIS: LA GAMBIE ENCORE MONTRÉE DU DOIGT

Trafic de bois entre la Gambie et le Sénégal: une multinationale se rétracte

La compagnie maritime d’exportation de bois, Shipping Company, a imposé un moratoire sur ses exportations de bois par le port de Banjul. Cette décision du quatrième exportateur mondial de bois, intervient cinq mois après la publication du documentaire de la BBC, sur le commerce du bois de rose dans la région sénégalaise de la Casamance via le port de Banjul. L’exportateur de bois a confié à un journal britannique qu’elle avait effectué ses propres enquêtes après celles de l’EIA, une agence de protection de l’environnement, et de la BBC. Cela prouve donc que Shipping Company a volontairement « décidé de suspendre ses exportations de bois en provenance de Gambie jusqu’à nouvel ordre ».
300 000 tonnes de bois de rose importées par la Chine
L’exportateur a par ailleurs annoncé qu’elle pourrait constituer une liste noire de sociétés impliquées dans ce trafic clandestin d’espèces menacées et protégées. Notons qu’un documentaire de la BBC avait indiqué que la Chine avait importé plus de 300 000 tonnes de bois de rose, via la Gambie. Ce chiffre équivaut à près d’un demi-million d’arbres et est estimé à une valeur de 100 millions de dollars américains. La Gambie fait partie des cinq plus grands exportateurs mondiaux de bois de rose, tant bien même qu’elle ait déclaré ses stocks près de s’épuiser. Ces investigations ont révélé que le bois de rose importé par la Chine, venait de la Casamance.
Selon l’écologiste Haidar el Ali, « c’est la Gambie qui doit arrêter l’exportation de bois de rose. Les Gambiens font de beaux discours, de bonnes promesses, mais en réalité ils sont de mauvaise foi ». Sur une étendue de 170 km de la zone séparant les deux pays, il avait été découvert un minimum de 12 dépôts contenants du bois de rose et d’autres espèces. Cela, en dépit de la suspension officielle de l’exportation de bois en vigueur au Sénégal et en Gambie.
Romaric Sy/lanouvelletribune.info

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    Effectivement le trafic rapporte beaucoup d’argent , et profite à un mouvement qui pour se « dédouaner » se dit d’indépendance au détriment de la majorité des habitants de la CASAMANCE ,mais impossible de discuter longtemps devant un fusil automatique !
    La GAMBIE encaisse aussi puisque le destinataire que vous n’ignorez pas paye bien !….et puis on regarde ailleurs pour ne pas que cela change .
    Finalement le pseudo accord pour stopper ce carnage écologique est une tromperie.

Répondre à trevidic Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :