Le Delta du Saloum du Sénégal: patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Delta du Saloum du Sénégal inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO
saloum1.jpg
Le Comité du patrimoine mondial a inscrit le 24 juin 2011 le Delta du Saloum (Sénégal) et ses vestiges de plus de deux millénaires d’occupation humaine sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
La pêche et la cueillette ont fourni des ressources vitales aux communautés humaines sur ce bien de 5 000 km², formé par les bras de trois fleuves. Le site englobe des canaux d’eau saumâtre et près de 200 îles et îlots, des mangroves, un environnement maritime Atlantique et une zone boisée sèche.
Le bien est marqué par 218 amas coquilliers, dont certains font plusieurs centaines de mètres de long, qui résultent de l’activité humaine au cours des millénaires. Sur ces amas coquilliers, on dénombre 28 sites funéraires en forme de tumulus. Des objets remarquables y ont été découverts, ce qui devrait permettre une meilleure compréhension des cultures associées aux différents âges de l’occupation du delta et témoigner sur l’histoire de l’occupation humaine le long des côtes de l’Afrique de l’Ouest.
La Liste du patrimoine mondial comporte 936 biens constituant le patrimoine culturel et naturel que le Comité du patrimoine mondial considère comme ayant une valeur universelle exceptionnelle. Six sont situés au Sénégal: Île de Gorée, le parc national du Niokolo-Koba, le parc national des oiseaux du Djoudj, l’île de St Louis, les cercles mégalithiques de Sénégambie et donc, désormais, le delta du Saloum.

Vous aimerez aussi...